Moi plus tard, j’aimerais vraiment … être une « vedette » (intéressé)

Être là pour profiter !
du fait d’avoir vraiment travaillé dure pour ça (pour s’y croire à mort)
voire pour certains, avoir payé pour ça (s’être fait vraiment avoir, posséder).
J’ai ainsi le droit !
j’éprouve ainsi réellement ce sentiment de mérite (de pouvoir, d’avoir plus de droit,
plus de mérite que les autres ; ceux qui doivent me revenir afin de pouvoir enfin profiter de la vie ou avoir la belle vie).

La vie c’est « gratis », vas-y …
lance-toi.

Une personne par nature est intéressée
ou si elle ne l’est pas,
elle le deviendra,
pour être conforme
ou calé sur ce qui concentre l’énergie
sur son affaire (elle sera conquise par sa tâche)
pour ne pas se sentir anormal
et/ou rejeté.
En étant calé sur ça (sur ce qui concentre le monde)
ça doit lui rapporter ! Le sentiment a ainsi saisi ça inconsciemment (pour être calé dessus).
Ce qui veut dire que tout ce qui se présentera au sentiment (qui se figure ça) ou à la personne « en vie », doit présenter un intérêt (l’attirer) sinon ça n’ira pas.

C’est ça
qui est «fort »
et/ou qui « force » le respect (à adhérer,
à jouer le jeu)
sinon être « out ».

Être sorti du jeu,
le propre d’être « out »
hasbeen
de ne plus rien valoir (aux yeux des autres ; et pour cela … il faut une histoire celle là même qui permet à certains de profiter de la vue ou avoir ce sentiment de contrôler les choses)
car la valeur d’une personne,
dans ce monde
dépends concrètement de la richesse et de gloire qu’elle aura (de l’impression qu’elle fera).

Donc, si tu ne « montes » pas
ou si tu ne « réussis » pas dans la mondialisation
(à te faire valoir,
un nom et/ou de l’argent … à te rendre « indispensable »)
tu auras ça sur le dos ;
c’est à dire que tu éprouveras réellement du mal,
car ça te dépassera.
Je rappelle que le temps et l’énergie dépensait dans ce sens,
ne sera pas pour le réaliser ça,
mais manquer de rien (personnellement).

Dans ce sens, ça (les autres) doit leur revenir.

Être au centre,
fait que les autres
sont soit conquis,
soit sans raison d’être ; là (autours … c’est à dire intérêt).
Et comme c’est au centre du monde,
ou le sens même au fait d’être en vie,
forcément sans adhérer,
il n’y plus d’espoir,
de quoi,
à part devoir changer d’état
afin d’être « bien »,
de ressortir,
et cela sans passer par l’objet.

Le sentiment perdra sa lumière,
sans saisir cette pierre de vie (sans avoir traversé ça ou perdu sa vie ; ce qui doit forcément lui revenir pour continuer à « briller » ou à être « bien ») ;
afin de ne plus se faire marcher,
et par extension,
entrer dans le monde qui a raison du sentiment
pour être conforme
à ce qui le commande
pour être encore « dedans »
ou « en vie ».

Il y a un courant,
celui qui passe par le sentiment,
pour être là
et pas ailleurs.
La personne alors ressort,
pour être au courant
de son affaire (s’en charger).
Non pour le réaliser ça,
mais prendre forme,
sinon être sans rien faire (sans être ; disparaître).

La question est donc,
si dans le temps,
la personne sera là par intérêt,
ou alors par conviction.
Une conviction,
non, de pouvoir s’y retrouver personnellement dans le temps,
de se faire un nom et/ou de l’argent
et surtout ne pas être au « bas »
et ainsi … être responsable de ça (pire être au courant de ça).
Être au centre du cyclone
celui qui permet de rester en l’air
de léviter,
ou de regarder de « haut »
ce qui leur permet d’apprécier au fond la vue
ou de ne pas être en « bas ».

Ont-ils réalisé ça ?
Non ils sont content de leur sort ;
tout en se convaincant de s’être donné réellement du mal pour ça (être au « haut »
ou « à l’abri » de ce qu’ils permettent pour continuer à croire en leur histoire …. mais il y a un au-delà)
pour garder le mérite et/ou la chance,
celle que les autres n’auront plus
pour continuer à croire encore + en leur histoire (victoire) ;
il faut un contraste sinon ça ne « marche » pas et/ou plus
(ou ça ne leur parle plus).

Je rappelle qu’il y a une seule couverture,
malgré l’histoire que chacun se raconte
pour continuer à croire en son histoire (en ses chances ; de pouvoir défier la gravité ou les lois de la nature).
Et dans chaque histoire,
il y a ça à réaliser ;
ce que le sentiment refusera de reconnaître,
afin de marquer le coup (de manquer de rien) ;
c’est à dire pouvoir être en « haut » (« sélectionné » par ceux qui les exploitent dans ce sens
voire être de ceux, qui « offrent » cet avenir)
et non en « bas ».

Sans réaliser ça,
ça leur fera cet effet ;
pour donner ainsi le change (leur vie ; temps et énergie)
à ceux qui se moqueront de ça (d’eux),
sans même le réaliser,
pour que ça continue à les regarder (à leur profiter ou à « marcher » pour eux).

Tout objet,
sans prendre de soi (des gens)
est sans avenir.
Et comme les gens sont devenus intéressés,
c’est à dire qu’ils sont là pour « monter »
et/ou manquer de rien,
alors ça prend encore.
En revanche si les gens étaient moins intéressés,
ils l’auraient déjà réalisé ça,
pour que bien des choses,
ne se passent pas.

Et là des familles et/ou compagnies
se moquent,
se paient le monde,
dans l’idée de l’avoir (d’avoir chier le monde) ;
celui là même
où ils ressortent comme étant « pilier »
et en réalité des gens-foutres.

Est-ce que les gens vont le réaliser ça,
un jour,
qu’ils se font niquer
pour permettre à des « vedettes »
de rêver leurs vies ;
c’est à dire être en train d’adorer
ceux qui les prennent pour des idiots.

Est-ce que les gens vont un jour le réaliser ça,
et/ou reprendre confiance en eux.
Je rappelle que leur énergie (confiance, ce qu’ils n’ont plus)
est dans l’histoire,
celle qui révèle des « vedettes ».
Des gens-foutres
et/ou des « vedettes » qui ne sont pas là,
pour que vous le réalisiez ça (pour que vous repreniez votre vie en main
et/ou votre énergie ; valeur, estime)
mais belle et bien garder le « pouvoir »
c’est à dire leur sentiment d’être « bien »
voire d’être une « star » (une « chance » pour les gens).
Pour que vous ne puissiez pas sortir de leur emprise,
mais belle et bien que vous restiez à votre place
afin de renforcez leur influence ;
sur terre (vous possédez. Je rappelle qu’il y a peu de temps la vente d’être humain a eu lieu ; ça était possible).
Pour avoir + d’un côté (pour ceux qui « montent » ou qui « réussissent » dans la mondialisation)
et ainsi, être encore + conquis et/ou perdu de l’autre (ne pas avoir le choix).

Ça force le respect, sans le réaliser.

Réalisez-vous que le devenir d’une « vedette »
appartient à la marque qui l’a faite ;
permis ça.
Une « vedette » restera soit dans les clous,
soit son temps sera compté (et elle le réalisera ça avec le temps).

Jouer le jeu (ce jeu)
et vous ferez pareil ;
ne pensez pas être plus « fort »
que ceux qui se sont fait avoir (posséder).
Et il est impossible de détacher ça de soi,
d’un claquement de doigt.
Une fois que c’est fait,
c’est fait.
Ça prendra de vous,
non pour le réaliser ça,
mais devenir comme ça ;
être belle et bien là
pour profiter de la vue,
tandis que les autres seront dans votre ombre (conquis
et/ou ne pas savoir quoi en penser)
afin de leur permettre,
de sentir une chose (d’être « bien » ; de sauver la face en réalité)
d’avoir une « assurance »,
qu’ils ne sauraient sinon avoir.

Le système américain
fait que le statut de star
marche plus aux USA
qu’en France
parce qu’ils sont dans un environnement hard ;
tout en vendant l’idée d’une « liberté ».
Dans cet environnement,
si tu n’écrases pas l’autre
t’es mort.
Et ils le sentent ça,
non pour le réaliser,
mais jouer le jeu,
celui où ils consistent à
être meilleurs que les autres.

Et ça ne passera pas
car c’est un esprit,
qui pourrit (la nature divine des choses)
aussi bien le corps,
l’esprit
que le cœur ;
non en le réalisant,
mais insister dans le sens,
qui les a conquis (sinon ils sont perdus).
Et voir alors les gens,
répétaient les schémas qui les ont conquis (les autres sont perdus ou dans l’ombre de ceux qui ont « réussi »).

Ils ne prennent pas le temps,
afin d’avoir leur « chance ».
Et le pire,
étant qu’ils aiment ça (en redemandent).

Ce monde,
leur permet concrètement d’oublier ça ;
leur sort,
ou statut celui d’être mortel (taché. Ils ont ça à réaliser).
Et ce monde d’argent (de « pouvoir »)
leur permet de se détacher de ça,
de détacher l’être de l’humain
c’est à dire de prendre un ascendant anormal
ou de passer de l’état
celui d’être taché (embêté
ou d’avoir ça à traverser, à supporter)
à celui d’être « star ».
Vers quoi le sentiment tendra,
pour selon lui,
ne plus éprouver de mal (en étant encore sur « terre »).
Et prouver ainsi par la même occasion (au fond ; + ou – consciemment)
qu’il est réellement « unique ».

Dans ce sens, le sentiment
renforcera son sort (je)
non pour le réaliser ça,
mais pareil,
faire la preuve d’être « unique » (« capable »)
et non « impuissant » (dans ce sens c’est réduire l’Autre à l’état d’impuissance écho à leur sentiment de « pouvoir »).
Non en l’ayant réaliser ça,
mais belle et bien renforcer le monde,
celui dont leur sentiment d’être « bien » dépendra
afin que ça (les autres) ne leur échappe pas,
mais belle et bien revienne ;
car sinon tout ce qu’ils auraient fait (« réalisé »)
auraient servis à rien.
Ils ne seront plus là « demain » ;
malgré leur sentiment de « pouvoir »
ou que ça ne risquera pas d’arriver,
puisqu’ils ont fait ce qu’il faut (tout « bien » … personnellement parlant. Ils sont en « haut » et/ou avec ceux qui « marchent » ; et non en « bas »).
Ils ne sont pas sans rien (selon eux). Après je ne dis pas sur quoi ils reposent pour s’en sortir dans ce qu’ils permettront ! Ça ils le découvriront de l’autre côté (du fait que ça ne le regarde pas ou que ça n’existe toujours pas pour eux. Pour continuer à croire en leur histoire, à miroiter ça … à avoir de la « chance » et/ou du « mérite »).

Une personne,
tout sentiment qui se figure ça (son corps concrètement)
est intimement lié
à l’objet qui lui a permis de se faire connaître.
Non pour apporter de la matière et du sens
mais belle et bien se faire un nom
et/ou de l’argent (« apprécier »).

Tout le monde,
se convertit à ce qui a raison du monde,
sans être critique,
mais être bien content
d’avoir été « sélectionné » (« pris », « découvert »).
Pour ne plus éprouver de « mal » tout en étant sur terre.
ils ont le sentiment de faire leur « preuve »
(et en réalité s’être vendu!).
Le même « mal »,
qu’ils permettent,
ou qu’ils se donnent,
pour ne plus éprouver de « mal » selon eux,
et en réalité le générer,
et/ou l’alimenter (en dépendre).

Raison pour laquelle,
que ça tue (marche)
et que le réaliser,
exigera de soi,
de ne plus faire preuve
de raison
et/ou de sentiment,
sans être pour autant
« mort » ;
et en réalité ne plus être intéressé,
par ça (la « chose »).

Soit le sentiment le réalise ça (change d’état)
soit ça l’aura,
non pour le réaliser,
mais être encore attaché,
à ce qui l’aura pour son « bien ».

Imaginez une personne,
qui a cette influence là, sur vous.
Imaginez maintenant une chose (ce qui n’existe pas)
qui aurait cette influence là, sur vous.
Quelle serait vos chances de le réaliser
et/ou de sortir, de son emprise ?! (de le réaliser, ça ;
de vous détacher de ce qui vous aura pour votre « bien »).

« En vie »
vous êtes le poisson
qu’il faut pêcher (ferrer)
pour renforcer l’entreprise (le mouvement)
de ceux qui ne sont pas là,
pour réfléchir à ça (à leur condition)
mais belle et bien profiter de la vie (terre)
tout en étant en vie (sur terre).
Tout leur sentiment d’être « bien » (voire de se connaître pour certains)
en dépends.
Ils font ce qu’ils peuvent,
pour être « bien »,
et avec un peu de « chance »,
pouvoir ferrer un gros poisson (mais pour cela,
il faudrait que ça se passe ;
et ainsi que ça fasse des histoires,
afin de pouvoir fêter ça).

Ça les dépasse,
tout en étant convaincu
d’être « divin » ;
autant
– lorsque ça leur revient (ils ont cette influence là,
ou la main)
que
– lorsqu’ils sont à chier ;
que ça leur échappe (lorsqu’ils n’ont plus la main
et/ou que ça échappe à leurs connaissances ;
ça remet en question leur « maîtrise », leur « science » au sujet de ça).

Et il y a que le temps d’une vie,
pour brasser le sentiment,
afin qu’il change d’état ;
aussi bien dans un sens,
que dans l’autre.

Il est « en vie »
qu’est-ce qu’il croit,
que c’est « gratis »
ou « à lui » (« innocent »
et/ou pas « grave »).

Wake-up

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.