Les Lignées

Astor / Bundy / Collins / Du Pont / Freeman

/ Kennedy / Li / Onassis / Rockfeller / Rothschild / Russell / Van Duyn / Disney / Reynolds / McDonald / Krupp

Je le conseille avant d’en avoir fini la lecture. Il y a de la matière …

Pour moi,
il y a forcément un “centre” de gravité
celui qui fait qu’on se lèvre le matin
pour être “en avance”
et non en “retard”.
Et ce qui est au “centre” (ce qui concentre,
concerne le monde)
est mauvais.

Ce n’est pas la justice,
l’ordre
qui règne en ce monde.
Et croire que sans cet ordre,
qui concentre le monde,
les choses seraient pire
est une erreur.

Ne pas vouloir le réaliser ça,
les choses telles qu’elles sont
exprime en fait,
une peur de grandir (de voir la réalité en face).
Il est beaucoup + confortable,
de croire honnêtement qu’il n’y a pas de mal
et/ou d’être bien
= dans le bon camp (des gens bien)
que de remettre entièrement et complètement
sa vie
… ses convictions en question ( = son rapport au temps, aux choses, à l’autre)
= risquer de se casser sa tête et/ou de briser son cœur … de perdre ses illusions ( = son équilibre psychique et/ou mental). Vaut mieux ainsi rester terre-à-terre et ne pas s’occuper de ça tout en étant “dedans” (“en vie”).

En sommes, la même organisation génèrent le mal autant qu’elle le combat (elle est au “centre”). Raison pour laquelle les personnes qui font les choses par conviction (qui tendent au bien) vont arriver à un moment à une limite pour ne plus le pouvoir (être sans comprendre pourquoi) . Et pourtant ils le pourraient si les choses étaient ce qu’elles paraissent et ce qu’elles doivent continuer à paraître pour que le monde continue à tourner, pour que les choses continuent à aller et/ou à “profiter” à ce mouvement qui rend à avoir raison du monde pour continuer à croire en leur histoire (tout en sachant que leur “pouvoir” dépens entièrement de cette emprise ou influence là).
Avec cet “ordre” vous ne pourrez jamais avoir raison de ça (allez au fond des choses) quel que soit votre sujet pour continuer à y croire et/ou à ne pas perdre vos illusions.
C’était à la fois compliqué et en même temps, simple. Il fallait chercher au bon endroit et non s’engager dans une voie pour faire sa vie (voire un nom et/ou de l’argent ; son trou).
Le problème est systémique (le monde ou devrai-je dire, ce qui est “courant” ; au “centre” du monde et par extension de notre vie en étant juste “là” ; en vie ou humain).

Il a forcément un centre de gravité pour qu’il y ait du monde ou une dé-marche (un “courant”) … Et ce centre de gravité (qui polarise le monde) est l’état profond. Tout le reste ce sont des histoires qui permettent de rester à la surface des choses dans l’idée d’être libre ou d’avoir “réussi” vis à vis de ceux qui ont “raté” leurs vies pour que les choses continuent à profiter à ceux qui ont “tout compris”. Il y a une influence qui dépasse l’entendement (ou votre volonté pour être “dedans” sans être pour autant au “courant” ; au “centre”).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.