ÊTRE EN RÉPUBLIQUE, EST-CE UNE CHANCE ?

…  Une bénédiction (un bonheur ou, une plaie).
Et ce mal qu’exige-ra cet “ordre” (ordinaire) est-ce pour renforcer ce qui est, serait Juste de reconnaître ou pour renforcer ! Ceux qui se le permettent, ça.

Réalisez l’esprit des personnes qui vous encadrent pour votre “bien” et dans votre intérêt … (et cet esprit est le même malgré le temps).

On est effectivement en “démocratie” mais jusqu’à une certaine limite. Après cette limite, celle où les apparences doivent prendre … ça, ressort

Ils ne réalisent pas qu’ils ont perdu la confiance (ils peuvent la “prendre” mais ça retire en rien qu’ils l’ont perdu). Ils ne le réalisent pas puisque pour le moment ils l’ont jamais perdu (ça, les choses, leur est toujours revenu) et/ou ils étaient encore cru = supporté (… pour ne pas le voir le mal). Mais là dans le temps (ce temps) ça va ressortir ( …. leur échapper pour prendre conscience de ça).
Je rappelle qu’il était tout de même question de désacraliser la fonction + les institutions. En ayant la fonction, ils étaient “protégés” et/ou “sacralisés” puisque le sacré était dans les institutions ou la république depuis la dite révolution qui a permis de faire de l’argent, l’objet même d’une existence terrestre.