La manipulation mentale, l’être humain cobaye

Dans cette vidéo, la personne (la victime) dit qu’elle souhaite témoigner …
Vivre pour témoigner
Faire reconnaître le mal fait
… Ok
Mais encore faut-il des gens ordinaire
Normaux
Pour l’entendre
Et ainsi, accuser réception
C’est-à-dire pour voir
Encore le malaise
Ou le problème

Car dans ce sens
Dans peu de temps
Ce qui parait encore anormal
Deviendra la norme
C’est à dire dictée sociale (ordinaire)

SI rien n’est fait
parce que les gens
ont peur ou voit un monde au contraire sans limite (“idéal”)

Si les gens voit le mal sans le comprendre
alors ils le rejetteront soit pour le combattre
soit pour fermer leur porte
et rester ainsi dans leur ordinaire (présent)
sauf que le présent d’une personne
est la conséquence d’un ensemble (qui dégénère entre parenthèse, gravement)
il n’est pas question de voir le mal
mais de saisir ce qui se passe
afin de pouvoir faire face
Et non se retrancher dans un présent
(fermer sa porte) qui restera pas longtemps présent
dans ce sens et cet esprit là
Pour, alors si rien n’est fait
ne change
voir la gravité
se manifester à leur porte (les prendre, recueillir dans leur sens, vision des choses)
et rester alors coi
Pour être alors
– Soit entraîné (par la force des choses qui se serait alors adopté, c’est à dire ordinaire pour la majorité du monde qui sont des énergies alors converties)
– soit dévasté (détruite intérieurement)
– soit dcd

Nier ne change rien
Grandir en revanche
c’est à dire prendre conscience
réfléchir
permet de saisir le sens
afin de pouvoir apprécier la situation comme elle est
et ainsi pouvoir engager les mesures qui s’imposent (avoir une réponse proportionnelle et adaptée).

La “réforme” scolaire

 Cela va très loin, trop loin (et pas pour le bien)

Je n’en reviens pas
De ce que je vois
… c’est à dire que ce que je vois puisse se réaliser
se manifester dans le monde

Ils ont totalement perdu la tête
Ils sont devenus dangereux

Et le fait de ne pas en avoir conscience, les rendent totalement irresponsables

Windows 10

C’est « un peu » dans l’esprit
Ou la continuité
Des applications aujourd’hui accessibles
Par le biais des téléphones portables
Où il faut tout accepter
Donner le droit à tout
En échange du « bien » suggéré
C’est-à-dire de pouvoir avancer
se projeter
Dans ce monde proposé

C’est du conditionnement, purement et simplement … pour que l’être humain devienne une bête, un « bien » qui est ôté de toute sensibilité ou de volonté propre ; et ainsi ne pas concrètement pouvoir s’opposer à ce qui lui sera suggérer. Pour que cette entreprise ne puisse pas rencontrer d’opposition ou « freins » (de frein à son expansion ou à son rayonnement ; c’est à dire être gêné ou déranger dans son “œuvre”). Pour que l’entreprise qui s’efforce ou qui s’emploie à posséder tout le monde dans ce sens là, puisse entraîner ainsi tout le monde dans son univers, propre (un univers sans raison d’être, à part de donner sa vie sans voir de mal à cela).

Il faut bien comprendre que pour eux, il n’y a pas de mal
seulement une opportunité d’avenir
Pour ainsi attirer la vie ou voir venir les choses dans ce qui est devenu ordinaire pour eux de faire ; c’est à dire que les choses aillent concrètement dans leur sens (pour ne pas avoir mauvaise conscience ou conscience de ce qu’ils sont devenus ; mal ou mauvais)
Ordinaire de faire afin de pouvoir générer la suggestion de “progresser”, c’est à dire de se développer ; c’est comme un organisme, c’est mécanique … il n’y pas d’âme, de dimension humaine, c’est à dire propre à l’être humain .. au sens et au fait d’être humain.
C’est devenu une colonie qui est devenue une communauté qui dégénère le monde et génère des opportunités d’avenir (afin de pouvoir “de développer”, avoir la reconnaissance ou un fondement qu’ils ne seraient sinon avoir ou trouver. Pour alors coloniser pour que leur ordinaire, deviennent un “profit”, une opportunité d’avenir, “gain” pour ne plus être confiné ; être en quarantaine). Et cette organisme verra en mal ou d’un très mauvais œil, tout ce qui les desserviront ou les sortiront de leur “ordinaire” … c’est à dire, de ce qui est devenu pour eux, ordinaire ou normal de faire. Pour que cela devienne normal ou ordinaire ainsi tout le monde afin de pouvoir “progresser” et ainsi rester “fondé” (ou “bien” dans leur tête ; sûr d’eux ou de garder confiance en leur entreprise, c’est à dire ce qui les anime et amène dans ce sens et cet esprit là). Et en même temps être mal s’ils ne possèdent pas tout le monde. C’est à dire, s’ils n’entraînent pas tout le monde dans leur sens ou ce qui leur a pris la tête et qui leur semble être désormais ordinaire de faire (d’avoir été converti). Pour voir alors une dépense d’énergie se manifester afin “d’aider” la vie, à prendre la même direction et ainsi aider la vie à elle aussi se projeter dans ce sens et cet esprit là. Un sens ou la conscience d’un “but”, “cap”, qui n’est pas normal malgré les actions entreprises pour sauver la face. C’est à dire à tout faire pour convaincre que le mal est bien, et ainsi pouvoir continuer à s’exposer, c’est à dire à vivre ou à “progresser” sans être plus inquiété. Afin de pouvoir posséder tout le monde (avoir des hôtes) et ainsi tout le temps disponible des gens à leur “bénéfice”. Pour formaliser les choses dans leur esprit, c’est à dire projeter  la vie dans un ordinaire qui les dessert (mais qui arrange “bien” l’entreprise qui se sert d’eux pour arriver à ses fins). Un peu comme une personne qui essaierait de se faire apprécier dans l’idée de progresser personnellement … c’est à dire qui se projette elle aussi, dans ce sens et cet esprit là. Pour avoir ainsi tout les droits ou tout le temps l’impression d’être apprécié. C’est à dire d’être célébré, de retenir l’attention de tout le monde ou d’être mis en “lumière” tout le temps. Le propre de devenir le centre d’attraction ; c’est à dire d’être devenu “totem”, “célèbre” ou “modèle” et cela pour tout le monde …afin de pouvoir continuer à s’apprécier dans ce sens là, et cet esprit là. C’est à dire à faire leur jeu, et ainsi à dominer, à domestiquer tout le monde … dans l’idée que c’est ordinaire ou normal (sans conséquences pour elle et pour le monde ; ce qui est en réalité une suggestion qui permet de devenir égoïste afin d’être sauvé de ce qu’il fallait reconnaître et non posséder, détenir). Et avoir ainsi le sentiment (de marcher), de “progresser” personnellement …d’avoir le change (le monde à ses pieds ou à sa merci ; c’est à dire d’être apprécier personnellement ou d’avoir réellement “réussi” sa vie … à posséder tout le monde). Un change qui permet de sortir de l’ordinaire (dans ce sens et cet esprit là). C’est à dire le sentiment d’avoir un avenir ou du poids (du fait de formater les choses dans leur sens ou leur intérêt personnel). Pour avoir ainsi de quoi pouvoir tenir. C’est à dire de pouvoir continuer à s’apprécier ou à prendre les choses (et ainsi à les manifester) dans ce sens et cet esprit là. Et ainsi pouvoir continuer à s’apprécier dans ce sens ou à manifester les choses dans cet esprit, et pour longtemps (l’énergie fera tout ensuite, ce qui est en son pouvoir pour ne pas connaître de fin). Pour ne pas avoir à s’arrêter ou que l’on voit le mal dans son entreprise (être inquiété ou remis en question) … Pour eux, ils restent simplement à leur place, “en vie” ou “bien” ; c’est à dire dans leur rôle ou dans le sens pris et manifesté dans la densité …pour rester dans leur sens ou ce qui est ordinaire désormais pour eux de faire (du fait de s’appliquer dans ce sens et cet esprit là ; de décider pour tout le monde afin de rester “bien”). Pour continuer à penser que prendre la vie est bien … ou un mal nécessaire pour durer (ce qui n’est pas ordinaire ou bien car c’est le fait de concentrer ou de détenir tout le monde dans une vie sans fin, âmes qui vivent ou raison d’être et tout cela afin de rester “bien” ou en dehors du mal généré afin de pouvoir continuer à “célébrer” la vie … une vie qui ne pourrait pas se rendre compte de ce qui se passe, et ainsi de pouvoir voir le jour, la vérité en face… car ce qui la commanderait dans ce sens et cet esprit là, l’en empêcherait afin de conserver tous ses moyens et ainsi son “pouvoir” ; à rester “fort”).

Dans ce sens, il y aurait une “perpétuité” par des présences qui se défendront d’être “dieu”, d’être “tout puissant” et de l’autre d’être que des “biens” marchands et utiles ; le propre d’être des cobayes, de pions, ou des gens qu’ “ordinaire” ; afin qu’il reste conditionné ou conforme à la dictée qui les contrôles (possède ou exploite). Pour avoir ainsi, une vie sans intérêt à part de donner leur vie sans opposition et ainsi de devoir suivre la dictée donnée, pour avoir encore le droit d’émettre un son ou de se suggérer l’idée d’être “en vie”. C’est à dire d’avoir encore une idée manifestée à leur esprit … qui n’ira pas bien loin au vue de leur présent ou de leur énergie employée dans ce sens et cet esprit là. La vie sera dépossédée d’elle-même, pour servir ainsi “l’ordre” (c’est à dire être “utile” à ce qui les emploie ou possède (“élève”). Pour ainsi pouvoir “employer” l’intelligence, tant émotionnel qu’intellectuel d’un organisme (qui serait alors sans âme, conscience de “soi” et ainsi vide de sens) qui serait destiné seulement à la “perpétuité” de l’ordre qui l’emploie dans cet esprit ou ce sens là. Et qui a mis la main sur elle … la dégénère tout en la renforçant tout dans l’idée d’être “bien”, “aimé” et non sans rien ou présent, c’est à dire un “avenir” (dans ce qui est dégénéré). Pour continuer à pouvoir dire je, à avoir un “rôle” à jouer, c’est à dire un “statut” ou une “reconnaissance”… et ainsi … une “responsabilité” et pas des moindres).

C’est le propre de procéder à la conversion de l’ensemble des énergies carnées et cela sans rencontrer la moindre opposition (résistance). Le propre de “pacifier” le monde (ou “d’améliorer l’ordinaire). Pour que des manifestations sans âme puissent se manifester ou opérer sans rencontrer d’oppositions ou de freins.

Laïcisme et islam en terre de France

L’islam ne doit pas devenir un faire valoir
Au christianisme
Tout comme au mondialisme (c’est-à-dire à la franc maçonnerie par l’intermédiaire du laïcisme ou du droit-de-l’hommisme)

On assiste à une dégénérescence de l’espace publique
Du fait d’avoir joué à « dieu » avec de grande théorie (qui avait des raisons autres que celles annoncées)
Et tout cela pour tenter de faire valoir des intérêt égoïstes.

Pour en réalité voler s’approprier l’espace territoriale de la France
Pour faire valoir une entreprise impérialiste ou asseoir des ambitions américaine (enfin une conscience judéo-américaine, franc-maçonne)
Qui souhaite s’approprier et avoir ainsi un espace ou du moins une influence « un peu » plus conséquent (afin de pouvoir dominer l’espace et ainsi soumettre à leur volonté ou à leur conscience d’être le « bien »)

De plus cette idéologie franc-maçonne …. du droit-de-l’hommisme, permettrait si cela « fonctionne » de donner une terre à un peuple qui est en réalité apatride et en sursis … c’est-à-dire que leur expansion dépend en réalité de pouvoir exploiter les consciences afin de priver un peuple de sa terre (la France au français ; ce qui est aujourd’hui effectivement d’actualité ou un état de fait). Pour aller légitimer une croisade afin de fixer leur présence …. avec une volonté de conquête, c’est à dire de destruction ou d’assimilation qui est en train de générer pour les français (dans leur sphère d’influence) ceux en quoi ils se défendent (mais sans respecter le sens puisque leur volonté est expansionniste). Un peuple sans terre, il y a encore peu de temps et aujourd’hui, les français se retrouveraient, non comme eux du fait que leur jeu progresse, mais sans rien, sans bien (sans territoire). Pour faire en réalité, le jeu d’une idéologie américano sioniste impérialiste avec des embruns de franc-maçonnerie … qui est seulement en plus, que la partie visible de l’iceberg ; de tout ce qui se passe.

Le monde est aujourd’hui tiraillé par des consciences, une dépense d’énergie qui ne recherche pas le bien mais un « profit » (sur le long terme). C’est-à-dire à conquérir le monde, ou la sphère mondiale à travers une idéologie qui pourrait cimenter le tout (une fois les religions détruites). Pour détruire les différences tant naturelles que culturelles et ainsi les repères, tant spirituels que temporels. Des repères qui sont pour l’espèce humaines, les gardiens de leur identité (leur rapport au temps, à l’autre et ainsi à leur terre, à leur croyance et ainsi à leur vie. C’est-à-dire à leur capacité de se reconnaître afin de pouvoir encore du je ou se battre. Pour se défendre, du fait de pouvoir avoir encore conscience de leur vie, sol, identité (du fait de pouvoir encore se le dire).

On essaie de dégénérer les choses ou de dénaturer les choses dans un sens qui n’est pas ordinaire.

Le problème n’est pas islamique, christianique ou juif
Mais une entreprise qui s’emploie à dresser les religions les unes contre les autres en se servant d’un levier pour déclencher une réaction de survie. Pour se battre alors en cas de réaction et non de réflexion pour une idée qui fera levier pour permettre à cet ordre d’avoir une couverture mondiale ; comme peut le faire une personne de son vivant dans l’idée, de bien faire (de faire sa vie sauf que là ce n’est pas innocent, inconscient ou amoral).

Aucune religion digne de ce nom
Ne peut contraindre
Ou forcer l’adhésion
Car sinon cela devient culte, un culte
Et non une reconnaissance
Qui doit venir de soi
Pour atteindre l’éveil
Ou une prise de conscience
C’est à dire pour voir
Reconnaitre
Voir les choses
Au-delà du je
Et quel qu’il soit

Aucune religion
Digne de ce nom
Ne saurait autoriser
Et s’autoriser
A contraindre la conversion
Pour se suggérer un fondement
Qui proviendrait alors non de l’éveil
Mais d’une possession
Qui se cache derrière l’idée d’une procession
Pour un « bien » ou une monde “meilleur” (ou convertit)
C’est-à-dire pour la perpétuité d’un ordre (ou d’un nom de culte)
Ou des énergies qui se sont convaincues
Convertit à cet ordre
pour rester convaincu par leur entreprise
C’est à dire coller à cet ordre
Pour seule raison d’être
Croyance
Ou légitimité

Aucun ordre ne peut dans son éveil
S’autoriser ou autoriser
A prendre le centre de la suggestion même d’être le monde
(sauf pour convertir les énergies autours de sa prise de conscience dans un sens
Qui est le mal et cela quel que soit l’idéologie défendue
Et qui se sentirait investi de cette mission « divine »
Du fait que l’éveil permet de voir ou de prendre conscience de cela
De ne pas, prendre le centre de l’attention et encore moins
Le centre de ce qui n’est qu’une suggestion, c’est-à-dire du monde
Alors projeté dans leur sens pour se sentir «puissant » ; au centre
D’un tout généré par vanité dans la suggestion d’une « félicité » ou d’une “perpétuité”
Une « félicité » qui ne peut venir que de soi
Qui est un deuil ou une reconnaissance
Et absolument pas une conquête ou un pouvoir de suggestion (une ascendance) pris sur une autre conscience que la leur

Sur ce qui doit être saisi au-delà de ce qui est réfléchi
Des apparences projetées pour rester dans ce qui est alors, pour l’énergie carnée
vitale pour rester attachée, présente, ou convaincue par son entreprise (ou ce qui l’entraîne dans ce sens là) … pour rester ainsi dans ce qui est devenu pour l’énergie convertie, ordinaire de dire, de faire et de penser ; pour rester présente ou encensée par son entreprise, c’est à dire crédible dans sa conscience d’être son “bien”, sa “vie” ou son “fondement” (sa “terre”, sa “maison”) … Pour continuer à croire à ce qu’elle fait (à rester animé ou convaincue) mais aussi sans les saisir au-delà de ce qu’elle projette mais en même temps, chercher à en être sûr … pour alors se sentir obligé de convertir pour ne pas se sentir menacé dans sa croyance  … et ainsi d’une certaine manière, elle cherchera à se prouver à elle-même qu’elle y croit, c’est à dire à faire le preuve de son courage et ainsi de sa « croyance » … mais sans saisir le sens ou l’esprit au-delà de leur suggestion qui les anime dans ce sens là … d’un « bien » ou d’une « félicité ». Une “félicité” qui autorise à tuer afin de pouvoir continuer à se le suggérer d’être « bien » et cela puisse durer sans fin, sans limites. Pour alors prendre tous les droits pour le rester, “bien”, ou sur la voie de la “félicité” projetée (au prix alors de leur vie ou des vies prises pour rester convaincues par leur entreprise ; “fidèle” ou éternellement attaché … afin de rester convaincu par ce qu’elles font, projettent dans l’idée d’un “bien” ou d’un “mieux”).

David – V i E L

Version de la vidéo (durée 00:02:36) / Laïcisme et islam en terre de France https://youtu.be/NS17XJ9U_NU

Version de la vidéo (durée 00:06:48) / + Attentat de Paris https://youtu.be/EQlFH5Y3Zus

 

7 pays en ligne de mire … objectif pour les USA, en 2001

L’actualité décrite simplement. Avec les conséquences et les origines. Les origines ou les causes (c’est à dire les responsables) des événements qui sont aujourd’hui notre présent … et ainsi notre actualité.

Par conséquent, l’information dite “officielle” (c’est à dire considéré comme étant “sûr”) est-elle fabriquée … traficotée ? c’est à dire amenée dans un sens, pour aider une entreprise illégitime ; tant de part l’esprit que par les actes. Ou alors, est-ce arrivée sans que cela soit recherché ou voulu, par des personnes qui je le rappelle sont censées représenter l’ordre, l’État et incarner la loi (celle de la République qui les emploie ou leur a offert un emploi … et non pour se soumettre à la loi, ou au chantage d’un lobbying).

Aujourd’hui, il y a un trop grand “flou” ou un amalgame qui n’est pas normal entre être chef d’entreprise et chez d’État (c’est à dire être élu et reconnu par sa base, qui sont les vies en les terres alors choisit de représenter et de défendre, et non de s’accaparer ou spoiler).

Le temps présent et à venir … “un baril de poudre”

durée 00:04:17

Le temps présent et à venir … « un baril de poudre »
(comment déraciner les gens ou leur faire perdre tous repères ; les déposséder d’eux-mêmes pour les entraîner dans un monde sans lendemain)

C’est « balaise » parce que dans ce « futur »
Si « tu » tiens à ta peau
Il ne faudra pas que « tu » tiennes à ton pays
Défendent ton « pays »
Et donc que « tu » ne te rendes pas compte de ce qui se passe pour ne pas devenir mauvais (… à juste raison).

Que “tu” ne te rendes pas compte que l’on te mène en bateau pour que “tu” restes en phase, “bien”, c’est à dire “franc” avec ce qui “te” possède dans ce sens là (c’est à dire ce qui possède, tient à “toi”, à “ta” vie ou qui se sert de toi comme faire valoir)

C’est « fort »
Du fait d’avoir laissé en fait
Leur jeu se faire par conformisme
Ou suggestion d’un « confort » personnel, qui s’avère être sommes toute relative
… tout compte fait.

Tout en sachant que leur jeu prend, à condition d’entraîner les gens avec eux. Un pouvoir qu’ils ont à condition de posséder tout le monde.

Mais je croix que les gens tiennent plus à la vie, à la vérité qu’à la mort ou à la destruction. Et cela quel que soit l’entreprise qui tente de se donner le change tout en entraînant le monde à sa destruction et à sa perte.

Les gens vont être impliqués malgré eux, ils vont devoir « se mouiller » … car ce qui est à venir, ne sera pas blanc ou noir … mais belle et bien gris … et avec le risque qu’il devienne noir (sombre, obscur et alors occulte). Et ainsi, que la lumière ne soit plus présente (c’est à dire qu’une personne ne puisse plus rien comprendre à la longue à ce qui lui arrive, ou qu’un esprit ne puisse pas s’éclairer sur ce qui se passe … puisque, ce ne sera pas la raison d’être de ce qui anime aujourd’hui le monde).

L’existentialisme entre Quick et Mc Do, va en prendre un coup dans « l’aile ». Il va y avoir une « sacré » vague déferlante (ça va « dépoter »).

Comment enliser et cloisonner des vies dans un environnement sans lendemain. Des personnes sont en train d’écrire leurs histoires avec le sang des autres. Et tout cela afin d’être au centre d’un monde qui cultiverait le mensonge afin de pouvoir garder bonne figure.

David – V i E L