« Brillant »

La « valeur »
ou la « capacité celle de faire et/ou de générer.

 

Être adroit.

Pour le faire
il faut l’assumer ça,
que c’est grave.
Sinon se faire posséder,
c’est à dire avoir.
Le propre d’être conquis,
ou réellement sous le « charme »
et non de l’avoir réalisé ça.
Et si le sentiment le réalise,
ça ne change rien à son affaire,
puisque ce qui concentre le monde (est le pôle -)
sur son sujet (intérêt)
a encore la main.
Pour être alors embêté
ou dcd,
s’il se dévoile (son jeu)
avant d’avoir pris le « dessus »,
sur ceux qui se moquent du monde.
Du monde qui est dans l’ombre (à la merci)
de ceux qui ressortent comme étant « brillant »,
du fait d’avoir réellement la main  ;
c’est à dire le centre de gravité (être l’alpha)
dans l’environnement où le sentiment ressort (« s’en sort »).
Mais en dehors de son affaire,
et/ou s’il perd la main (si les autres lui échappent)
c’est mort (plié pour lui).

Lorsqu’il s’agit de ça,
il s’agit de l’ombre
de leur lumière,
sans l’avoir non plus réaliser,
ou traversé ;
et ainsi maîtriser tout le spectre,
de ce qu’ils ne calculent pas !
pour se le faire vivre, alors,
ou le faire vivre,
dans l’idée d’être «bien », d’être brillant ou de gérer ce qu’ils ne mesurent même pas. Ils sont en « haut » (ils ont le « droit »)
et non en bas (« mal » ou en « bas » de ce qu’ils permettent,
pour continuer à ressortir comme étant « brillant »,
sans l’être pour autant).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.