Contravention 135€ X2

135€, c’est ce que j’ai eu en descendant de chez moi (cela ne m’est jamais arrivé). Majoré à 375€, pour un véhicule (le mien) qui n’était pas stationné en centre ville mais à mon domicile ; c’est à dire en bas de chez moi (dans une rue qui donne sur une voie de garage). Une rue, et des abords où il n’y a pas de places pour se garer le soir (du fait qu’il y ait plus de véhicules que de places disponibles) … Et l’amende a été mise à 22h13. Il est très facile de vérifier qu’au moment des faits, tous les véhicules sont sur le carreau à cette heures là ; ils stationnent alors sur un trottoir (qui n’est pas un passage piéton) sans bloquer pour autant la circulation (tout en considérant que je n’ai j a m a i s eu d’amende dans cette rue, et je ne suis pas là depuis hier).
De plus ! Ils ne sont pas en train de mettre des contraventions à 22h13, dans des quartiers sensibles = où ils ne sont même pas sûr d’en ressortir … Mais dans une rue où ils peuvent faire respecter la “loi” (faire leur loi = ce qu’ils veulent et/ou aiment manifestement. Et après il faut respecter “l’ordre” ; ou du moins ce qui essaie de le paraître = ce qui essaie encore d’apparaître sous ce “jour”. Qui ils servent ? Qui ils représentent ? Que servent-ils, à quoi ils servent et/ou qu’est-ce qu’ils supportent ?!).

135€, cela fait mal ! Merci les gars. Tout en considérant qu’ils sont passés 2X ; une 1er fois où je n’ai pas eu de “papillon” sur le pare-brise afin que je sois sensibilisé et une 2ème où là, j’ai été au courant  = déplacer mon véhicule. Ce qui m’a fait 135€X2, en étant au chômage !

Je ne vais pas y aller par quatre chemins … c’est du racket. Je me suis fais racketter de 135€ X2, en descendant de chez moi, par l’État.
C’est abuser !
Concrètement, on se moque des gens, mais ce n’est pas grave ! Puisque c’est défendu à force de loi = c’est motivé par une raison d’État (… plus “fort” que soi et/ou une raison qui serait au-dessus de ma volonté = de mes forces et/ou de ce qui suis censé suivre = supporter .. Revenir, servir = renforcer.). Un État qui n’est plus de droit à mon sens, sauf pour et dans leur intérêt = leur rapporter (et Ils y tiennent à faire impression dans ce sens = à faire les poches = leur loi = à “progresser” dans ce sens. Je rappelle que dans ce sens, les autres doivent leur donner raison (se font posséder, entraîner malgré leur envie/volonté)  sinon remettre en question leur sentiment d’appartenance ; c’est à dire tout ce qu’ils sont et font … Leurs vies et/ou existence = “peau” pour être encore proche de ce qui les concentre, a et/ou “élève” dans ce sens !).

Je ne vois plus un État de droit mais des présences qui font ce qui les arrangent (veulent) à force de loi pour continuer à croire en leurs histoire (voire en leur existence) ; et/ou à avoir un contrôle sur ( = 1 “poids”) ce qui leur échapperait sinon (sur ce qui ne serait plus présent et/ou ne leur serait plus possible et ainsi supportable par extension).

– – – – – – – – – –
Sur un autre plan ;

Ça, est la limite à toute présence d’esprit pour être et rester encore “proche” de ce qui la concentre (a) ; non pour les réaliser ces choses mais belle et bien insister dans un sens où elle manquerait de rien = auraient raison du monde (tout, au regard de ce qui ne compte déjà plus à leurs yeux pour avoir, pour sauver leur peau = la face = avoir encore leurs “chances” et/ou encore du “mérite” dans l’histoire censée leur permettre de “s’élever”, de s’étendre à ce point et dans ce sens).

Toutes présences d’esprit émet ça (… des choses) pour ne pas avoir de doute (du “mal”) à la fin. Elle sera ainsi à l’origine de choses qui lui permettront de se préserver de ce qu’elle pourra ainsi encore se charger pour ne pas “tomber”, “chuter” = avoir concrètement un retour (avenir ; lien avec ça) où ça (les choses et à travers ça, les autres …) l’arrange = où ça, lui ira (restera “possible”, “supportable” sinon être plus rien, plus personne dans le temps ; être “mal” à ce point = ne plus faire impression). Maintenant réalisez, ce qui lui permettra de continuer à croire réellement en son histoire … À aller (être) “bien”. Maintenant réalisez bien, dans quel sens (et, à quel point), vous lui manquerez ( = qu’elle vous “aime” et/ou veut).

Ça peut être, tout et rien ; ça est ce qui préserve leurs êtres de ce qui est sinon concrètement la “fin” = “dure”  à apprécier (traverser sans tomber sur un mur et/ou un os (… plus “fort” que soi). Soit l’être renforcera son je(u) pour avoir raison du monde (dans l’histoire ; être cultivé, adoré) soit il réalisera ce qui sera déjà plus “fort” de ce qui ne sera pas alors réalisé pour “réaliser” (être à l’origine) des choses qui lui permettront d’être encore “sûr” de ce qui lui échappera-it (manquera-it) sinon !

6440300478
6410992441