Voir le mal, une différence … se distinguer (se sentir à part)

Je n’arrive pas à comprendre ce qui oppose le monde (les gens).
Il y a des revendications,
des sentiments d’appartenances qui se manifestent
pour avoir raison,
de l’Autre
et ainsi créé des tensions (qui riment à rien au fond).

Ce sont tous des êtres humains
mais ils adorent voir une différence (se comparer pour se distinguer)
afin de pouvoir fêter ça (avoir ce qu’ils n’ont pas ou tuer ce qui les gêne, fait de l’ombre)
pour sortir personnellement de l’ordinaire ;
le propre d’entrer en compétition (de chercher les ennuis, de chercher une « récompense » ; chercher à être le ou la « meilleur(e) », « élu(e) » c.a.d à avoir raison du monde (dans l’idée de tout savoir et en réalité ne rien comprendre ; passer à côté de l’essentiel ou d’eux-mêmes).

Ils sont là pour impressionner
non pour se connaître
mais avoir la confiance des autres
en voyant une différence
afin de sentir avoir un mérite
que les autres n’ont pas
pour se sentir “bien” (“fort”, “meilleur”).

On est tous humains,
mais ils voient une différence
celle qui leur permette
de se distinguer
comme pour se prouver
qu’ils en valent la peine
ou qu’ils méritent ça
(être sauvé).

On a le même intérêt,
on est tous pareils
mais ils aiment voir une différence.

Après s’être trouvé (attaché c’est à dire distingué)
ils feront tout pour leur « famille » de cœur (amour ou ordre)
contre alors les autres afin de renforcer leur « amour »
et ainsi agir contre eux-mêmes (et cela même sans le voir).

Ils se battent alors non par amour,
mais par haine de l’autre (de “soi” au fond ; le propre d’avoir de la haine et/ou peur … d’être devenu mauvais, une bête)
c’est à dire étranger en la peine des autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.