Suite aux conclusions de l’audience d’orientation du 19/03/2018

h76 2 C’est à leur niveau, ou égale à ce que j’ai à faire. Ça, c’est NORMAL ! C’est dans le conclusion transmise par le cabinet d’avocat de la partie adverse à savoir Habitat 76.

Et j’entends déjà les mauvaises langues : “tu l’as bien cherché !”.

Il est notifié en toutes lettres : « … Puisqu’il faut enfoncer le clou, HABITAT 76 va s’y employer ». C’est osé ! Et ça en dit long sur l’état d’esprit de ceux qui ont été un temps mon employeur, à ma tête pour ne pas dire, mes « maîtres ». Honnêtement, comment est-il possible de notifier ça. C’est puérile.

Cela équivaut à ce qui se passe dans une cour de récréation.
Il y a le caïd ou la petite frappe celui qui fait la loi, et qui mettra à plat ventre, ceux ou celles, qui la dérangeront dans son entreprise. Et une fois conquis et/ou bien embêté, regarder de haut ceux qui sont alors de facto en son pouvoir (entre ses mains). Non pour le réaliser ça, mais tenir se voiler la face pour ne pas perdre leur place (d’eux, enfin ce qu’il en reste !) ou à ne pas se tirer une balle dans le pieds !

Ils ont un poids énorme. C’est eux qui versent les indemnités de chômage. Ils peuvent également plomber votre carrière, tout en connaissant aujourd’hui la difficulté de trouver un emploi voire de changer de voie. Mais ça ils ne vous le diront pas car ce sont des personnes d’une droiture exemplaire et en fait être des gens vraiment “à part”.
S’ils vous ont dans le nez (c’est une “noblesse”) vous éprouverez réellement du mal, des difficultés, sans que cela ne ressorte puisqu’ils font la loi (la pluie et le beau temps) ; c’est à dire sans que cela vous soit reconnu, du fait de ne plus ressortir comme étant “responsable” vis à vis de ceux qui ressortent eux, comme étant “responsable” du fait d’avoir avoir eu (point barre). Et comme ils auront raison de vous, ils feront encore plus impression (cet effet là ; personne n’ose les “toucher”).
Ceux qu’ils arrivent à avoir (et ce n’est pas que de l’esbroufe ou que du vent car ils ont réellement du poids !) essayeront peut être de le réaliser ça, mais ils n’y arriveront pas. Ça ne leur viendrez même pas à l’esprit ça, ou ce à quoi ils auront à faire. Et normalement c’est eux ! Qui doivent montrer l’exemple du fait d’être “responsable” (en « haut »).
Ceux qu’ils essaieront avoir (à impressionner) seront dans une histoire, celle qui se passera pour continuer à paraître réellement “responsable” (sans taches) et non alors à être découvert ou être mis face à leurs responsabilités (à être encore « tombés »). Et si ceux qu’ils arrivent à avoir, refont surface ce sera par épisode et non pour le réaliser ça (il s’agira toujours du poids celui concentre l’énergie qui dépend dans l’environnement dans laquelle c’est aventurer. Raison pour laquelle ça le dépasse. En revanche du fait que mon énergie à traverser ça en l’état, ça ne me possède pas mais révèle ; “je” ressorts).

Ceux qui ont le dessus (ou qui s’investissent dans ce sens à réellement cette intention là … celle de faire du mal !). Ils reviendront toujours à la charge pour renforcer leur sort (pour arriver à leur fin). Ils utilisent ainsi leur poids, leur influence (crédibilité) non pour être juste (égale à ce qu’ils incarnent, à ce qu’ils sont censés être) mais belle et bien sentir ça, avoir le « pouvoir » (le “droit” ou ce “droit”).
Ils feront du charme et/ou ils tenteront d’impressionner leur entourage, tout en le présentant comme étant juste (ou en se présentant comme ça).
C’est ça prendre le pouvoir, prendre le droit (ce droit).

Le propre de se faire réellement valoir, ou de s’y croire ; de se croire intouchable (« au-dessus »).
Jouez à ça, à ce jeu (avec des vies) sans même le réaliser du fait que c’est devenu ordinaire ; « normal » (leur habitude ou leur entreprise).

Attaquer pour renforcer leur ordre,
pour renforcer leur entreprise,
emprise ou sentiment d’être “bien” en l’état.
Afin de faire encore plus de l’effet à l’avenir ou dans ce qu’ils permettent ; à condition de me passer “dessus”. Dans le but non d’apporter de la matière et du sens (d’éclairer) mais belle et bien de prendre c’est à dire de posséder voire d’éclater le jeu (la vie, le mouvement) de ce qui les dérange dans leur entreprise. Afin d’améliorer leur sort (sentiment d’être « fort »). Il est question de leur réputation et par extension de leur porte-monnaie (de leur à-venir concrètement).

Ce qu’ils n’arrivent pas à réaliser, c’est que ce n’est pas le pot de terre contre le pot de fer ou une question de “force” puisqu’ils m’offrent de la matière (leurs vies).
Et donc ! Cela ne me peinent pas. Cela ne m’impressionne pas, bien que cela soit belle et bien dans leur intention (ou dans leur nature ! Ça leur est propre). C’est dans leur habitude malgré les apparences celles qu’ils projettent encore, pour continuer à croire en leur histoire, à être là à l’avenir (celui qu’ils permettent) ou à insister dans le sens, celui qui est devenu aujourd’hui, le leur.

L’habit, ne fait pas le moine.

Même s’ils « gagnent » à l’issue du procès … me concernant à leur sujet, mon opinion est faite. Ils m’ont permis de réaliser ça, de faire ce pas, c’est à dire d’ouvrir les yeux sur ce que je n’avais pas encore réalisé (avant les faits de 2015). Et s’ils ne s’étaient pas « investis » dans ce sens, c’est à dire dans cet esprit de “conquête” ou avec cette intention là, il m’aurait peut-être manqué ça (cette expérience) afin de pouvoir l’entendre, ou le travailler (reconnaître).

Sans le vivre, je pense, que je n’aurai pas pu le reconnaître ça ou le réaliser.
Il faut vraiment le vivre, être dedans (être personnellement concerné ou pris à partie) pour arriver à le croire ; sinon ce ne sont que des histoires, que des mots.

Mais attention, « on » n’attaque pas HABITAT76 comme ça, car il y a des risques, des conséquences (et ils sont là pour vous le faire vivre !). Il faut être fou et/ou inconscient.

Et en parlant avec une personne … Il y a quelque jours, il semblerait que personne ne les a encore attaqué, malgré pourtant les différends c’est à dire les intentions qui sont, étouffées ou refoulées car les risques (répercussions à leur sujet) sont trop grand. Il est question concrètement ! De travail, ou de son avenir professionnel et ainsi personnel. Personne ne prendra le risque. Celui d’éprouver réellement du mal de là à disparaître sans avoir pour autant, ce pourquoi le sentiment se sera engagé (ça, le mal … n’est pas alors ressorti ; extrait).
Une personne “normalement” passera à autre chose. Elle ne se « grillera » pas ou elle ne “perdra” pas son temps. Et c’est ça, qui est intéressant à noter ou qui n’est pas normal ! JUSTE

Procès prévue dans l’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.