Suite au dossier TTIP-CETA

J. Stiglitz: TTIP unnecessary and dangerous
Lien

Suite des engagements individuels prient au niveau européen (dossier TTIP – CETA) contre le cartel formé par les banquiers et les industriels.

Se soumettre, demander à être entendu.
Attendre la reconnaissance.
Se soumettre à l’ordre.
À un moment, il faut arrêter de lever la main.
Non pour être égoïste mais effectivement faire respecter l’ordre et reconnaître le droit. Et non plus s’en servir pour des intérêts égoïstes et partisans. Pour que le droit soit à nouveau à l’honneur, sert l’humain, permet de rester attaché à la terre et non plus de se croire sans limites ou avoir tous les droits (sauf forcément pour s’en prendre à la vie tout en se croyant fort, en avoir le droit ; suggestion d’un pouvoir qui aura l’âme en soi).
Comme l’entends et se complait à le faire, une autorité qui aurait perdu le sens de sa mission.

Les usa et israël ont bien pris le droit d’envahir les hémicycles, les assemblés …. autant nationales que supranationales (européen). Il faut arrêter de lever la main pour attendre le droit. Mais d’occuper fermement les hémicycles et ainsi le centre de la vie politique (c’est à dire que les gens reprennent leurs droits, ceux là même qui leur ont été arrachés).
En attendant, il reste certes cette voie de pétition ; qui ne peut pas être écarté. Car elle prouvera la faillite du politique. Même si le résultat est courru d’avance ; et cela même s’il peut y avoir un léger reculs. Cela restera tout de même les banquiers et les industriels qui feront la loi. Et ainsi qui continueront à voler la vie aux gens.

Et tout cela, en toute impunité, c’est à dire impuissance ou indifférence générale. Car les gens sont encore en train de lever la main pour demander le droit de vivre… d’être entendu, d’être reconnu en tant qu’humain. Pour ne plus être esclave ou obligé d’obéir à une caste sans foi ni loi. Un cartel qui se défend incarner le cœur et la raison ; représenter les gens (en ayant pris l’autel et le trône ; cette place ou importance. Et ainsi tous les droits ou pouvoirs ; le contrôle de la vie sur terre ou de l’espace public). Une organisation criminelle qui continue à se faire passer pour une structure saine pour continuer à occuper les esprits. C’est à dire à occuper aussi bien la scène politique, sociale, économique que spirituelle ; spirituelle avec la théorie du genre, le transhumanisme et la franc-maçonnerie … Des “idéaux virus” qui empoisonnent l’existence, c’est à dire aussi bien l’esprit que les cœurs ; au profit du capital. Capital ou de ces opportunistes qui sont sans raison d’être à part de posséder le monde (du fait de s’en donner le droit), pour continuer à se suggérer qu’ils peuvent être sans fin et ainsi en un sens, indétrônable ou indéboulonnables.

Ci-joint, le communiqué d’un mouvement qui suit de près, les tentatives d’extorsion ou de rétention du pouvoir. C’est à dire qui reste alerte et vigilant vis à vis de la situation et ainsi de l’actualité. Un mouvement avec ses moyens tout en restant conscient de la situation (mais sans abandonner le combat, baisser les bras … c’est à dire se résigner quel que soit le menace ; et il y a bien une menace, de quoi s’inquiéter et ainsi à s’imposer … à reprendre le droit, le pouvoir) :


… Dans quelques semaines, la Commission européenne a pour ambition de présenter au Conseil de l’Europe le texte final du CETA, cet accord de libre-échange avec le Canada. Pour autant que les ministres du commerce donnent leur accord, il sera prêt à être soumis au vote des parlementaires européens : c’est donc le moment le plus opportun de leur rappeler qu’ils ont été élus par les citoyens pour représenter leurs intérêts et non celui du cartel des grandes multinationales !

Please show images
Et c’est justement ce que nous allons pouvoir faire ensemble très bientôt : le compte à rebours de notre toute nouvelle campagne a démarré !

Nous voulons que chaque citoyen européen aie la possibilité de faire entendre sa voix au sujet des accords CETA et TTIP auprès des décideurs. C’est pourquoi au cours des derniers mois, nous avons développé un concept de campagne permettant d’amener la participation citoyenne à un plus haut niveau.

A présent nous avons besoin de vous pour mettre cette campagne sur les rails, cependant il nous manque toujours environ 50.000 euros pour en couvrir les frais. Grâce à vos dons, nous avons été en mesure de lancer cette ECI (Initiative citoyenne européenne) qui a récolté 3.300.000 signatures en moins de 12 mois à travers toute l’Europe. Pouvez-vous une fois de plus nous aider afin de permettre à toutes ces personnes de s’exprimer à nouveau ? Quel que soit le montant que vous serez prêt à nous verser, cela permettra de concrétiser notre prochaine action ; Et puis comme on dit, ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.