S’intéresser

Aimer (être là).

Envie d’être (médecin, avocat, garagiste, pâtissier) pour avoir ça (l’amour ; l’amour fait que ça rapporte. Le monde revient à la personne).

 

Qu’est-ce que l’amour …
il est une énergie qui émane du cœur.

Ça enveloppe le cœur, l’énergie (celle qui anime la personne).
Et si ça casse,
le cœur (cette énergie)
perdra ça,
le nord … son amour (ça est ce qui enveloppe son amour … ce qui lui parle. Ça est tout et rien. Ça est cette énergie noire c’est à dire le temps qui a pris forme afin de pouvoir s’ancrer, s’intéresser ou entrer en matière ; le propre de prendre forme ou d’entrer en contact).

Ça est ce qui retient le sentiment sur terre.
Des objets, des personnes,
un cadre lui sera familier avec le temps (ce sera sa vie). Pour la personne se sera ses proches.

Ça va de soi,
ça ne s’explique pas
la personne aime …
elle n’est pas là par hasard (elle ne s’explique pas ça).

Le sentiment renforce alors,
soutient alors,
ce qui lui a pris ;
afin de pouvoir en témoigner.
C’est à dire parler de ça
de l’autre,
ou ce qui a eu la personne (est la personne).

Le propre de s’attacher,
qu’une histoire a pris,
afin de pouvoir vivre, donner son amour (sa lumière, sa vie … force) à l’autre.
Mais l’autre généralement ne le reconnaîtra pas ;
il fera les choses pour avoir l’amour
et/ou la confiance
sans être obligé d’être là.

Je cherchais à définir l’amour.
j’ai essayé de le retrouver dans ce que je faisais,
ou ce qui me plaisait,
mais je n’avais pas ce retour.
Il me manquait quelque chose d’essentiel,
c’est à dire ce que je donnais (du fait d’être là)
sans pour autant le retrouver.

J’ai essayé alors de chercher ça,
l’amour …
et ainsi la matière celle qui prendra forme
pour que ça me parle ; parle à mon sentiment (pour avoir ce retour que je n’avais pas). Le propre de marcher, c’est à dire de répondre à l’appel ou de me connecter à ce que je recherchais (le propre d’aimer, de reconnaître, de soutenir et non d’être là par politesse ; désolé au fond).

Essayé d’être avec ce que vous ne reconnaissez pas (vous ne voyez pas d’intérêt) et ça ne marchera pas.

J’ai cherché ça,
l’amour
et en fait, je me suis mesuré à ce que je ne pensais pas possible.

L’amour est ce qui permet … soutient ou élève (révèle une chose qui fait que la personne marche. Et là le présent c’est à dire où en est le monde ou ce dont j’avais à faire, n’élevait pas … ça désolait, prenait la vie, bouffait l’existence tout en renvoyant l’idée que c’était normal).
Et être là pour le vivre.
En être là où en est le monde.

L’amour (l’essence vit ça)
travaille cette énergie noire (le temps)
qui sera concrètement sa vie (dedans, au courant ou pas) … fin (ce qui arrivera et ainsi ce que le sentiment arrivera à reconnaître à condition de traverser ça).

Une personne qui aime,
donne son amour ;
c’est à dire raison ou vie à ce qui a eu raison d’elle
et en être là concrètement (et pas ailleurs ; avec ou contre).

Soit le sentiment reconnaît ça (se révèle, traverse cette épreuve)
soit il donnera son amour (sa vie)
à ce qui est censé le reconnaître (l’élever)
mais qui en est en réalité, incapable.

L’amour,
exprime … être dedans,
et/ou avec (en être là).

Ça a pris, alors prend forme (parle à la personne)
afin de pouvoir se comprendre c’est à dire faire le lien
entre être (le sentiment)
et
avoir (du temps). En être là.

La personne parlera,
de ce qu’elle aime (et/ou l’affecte)
c’est à dire de ce qui a eu raison d’elle.

Tout en sachant qu’elle devra bien faire (aimer) quelque chose de sa vie (être quelque part).

Il est question de ça,
d’amour (de reconnaissance ; d’être quelque part … de se fixer).

Et si la personne nie son amour par fierté (nie ce qui l’a conquise ou ce qui a eu raison d’elle)
s’en est fini d’elle elle ne s’en remettra pas malgré sa fierté).

Elle s’éteindra avec le temps,
et elle tiendra aux choses … non par amour mais par fierté (intérêt et/ou pour sauver la face, se croire plus fort que ça).
En s’étant menti
c’est à dire en ayant nier son amour,
elle se croira plus forte que ça,
mais elle perdra en réalité, ça …
son amour (dès que ça prend forme, la personne adhère … aime ; après c’est mort).

Là, je revis
… je reviens de loin,
à la vie,
mais normalement ça ne lâche pas une personne comme ça.

Il faut que le sentiment change d’état ;
il faut que la lumière atteigne le spectre (aille au fond des choses)
afin de pouvoir traverser ça, ce qui le gêne (c’est à dire les ténèbres, la densité, la nuit … cette matière, cette “charge” ou le temps celui qui est “présent” et qui essaie de lui passer sur le dos.
Ça dépasse le sentiment en l’état (l’entendement). Et ça en aura plus d’un au passage (ça tue).

Je pleins une personne
qui est là pour renforcer son sort
c’est à dire ne pas perdre,
ce qui lui revient de droit,
dans sa tête.

Une personne perdra normalement connaissance
et/ou abandonnera,
car ça la dépense.

Tout ce que peut faire une personne
c’est se concentrer (compter)
sur ce qu’elle connaît (et/ou ce qu’elle sait faire)
mais ce ne sera que le temps, d’une vie … au « mieux » ;
et pour avoir raison des autres,
c’est à dire en être là.

Ça doit les renforcer ;
sinon ils ne sont pas satisfait.

Une personne a peur de ça,
de ce qui peut arriver …
tout en le générant
afin de pouvoir le tuer ;
tuer leur amour et/ou en parler au passé.

Lorsque l’ego arrive à tuer son amour (ou en parler au passé)
et lorsque le sentiment arrive à dépasser ça (à avoir raison de ça ; c’est à dire de ce qui prendra toujours forme pour avoir raison du sentiment ; sa peau. Le propre de connaître ça, de traverser les choses ou cette épreuve, celle qui force les choses et qui ne révèle rien au final).

Au sens propre,
il y a ce qu’il y a devant soi,
et derrière soi.
Au sens figuré (dans l’absolu)
il y a ce qu’il y a devant soi (l’avenir)
et derrière soi (ce qui est passé).

Le sens propre,
est ce qui est fait (dans la matière ; il est le visible)
et le sens figuré,
est ce qui n’est pas encore fait (dans l’esprit, en tête ou invisible).

Et mon travail (mon sentiment)
a été de saisir la matière (ça)
c’est à dire ce qui permet d’être dedans (de matérialiser) pour être dans ce qu’une personne veut au fond ou ce qu’elle exprime inconsciemment (afin de prendre connaissance ou d’avoir ce qui lui manquait pour comprendre ce qui lui arrive … échappe et qui aura alors sa peau). Une personne est obligé d’aimer sinon ça ne marche pas. Ça prend alors forme (vie).

Une personne est là,
parce qu’elle aime.
Et elle disparaîtra
lorsqu’elle n’aime plus. Ou alors lorsqu’elle perdra ça,
son amour (elle ne verra plus rien ou elle ne comprendra plus rien).
Et l’amour ressort toujours … à travers l’histoire
c’est à dire l’objet, la personne ou ce qui raisonnera et résonnera en la personne.
Non pour lui permettre de faire ce pas,
mais de donner raison (sa vie)
à ce qui aura alors pour le coup, raison de lui
(qui ne sera pas … au final,
aussi bien que ça, que ça le paraît ; être à la hauteur de son sentiment … attente).

Une personne attend … mais elle ne sait pas encore quoi (ce qui l’aura ou ce qui lui plaira). En revanche je peux garantir qu’elle attend ça (aimer c’est à dire donner sa vie ou raison).

Une personne ne réalise pas, qu’elle ne pourra pas avoir ça ; car ça est dans ce lien entre être (le sentiment) et avoir (le temps) pour le vivre et ainsi le perdra. Son amour ou ce qu’elle recherche est dans ce lien, c’est à dire entre être (le sentiment) et avoir (le temps), le propre d’être dedans. Ça a certes pris forme mais je rappelle que ça est tout et rien. Ça est juste ce qu’il génère pour être dedans et/ou avec (“en vie” et non “mort” ; amour, ressortir de ça, de ce qui est un problème).

Je me cherchais … mais ça (l’amour) est fait ce que l’on reconnaît (ça peut être tout et rien). C’est ce qui retient l’énergie sur “terre” sans lui permettre alors de se réaliser (de traverser ça ; les apparences projetaient par un sentiment pour tenter d’avoir ce qu’il projette mais qu’il ne trouvera pas … dans ce sens ce ne sera que pour avoir raison du monde et ainsi de ça). Ça alors le dépassera ou aura sa peau, s’il ne saisit pas ça de son vivant (révèle pas).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.