Il n’y a pas de pires antisémites que les sionistes

Un des pères fondateurs du Sionisme, Theodor Herzl, avait déjà programmé la fondation de l’Etat d’Israël en Palestine dès 1896 (avec notamment l’appui de la famille Rothschild.

Theodor Herzl est adulé par Israël. Dans de nombreuses villes israéliennes, des rues portent son nom (ainsi qu’en France, Hongrie ou Autriche). En Israël, une ville est nommée « Herzliya ». On trouve également le mont « Herzl » à Jérusalem, où il est enterré ainsi que sa famille.

Juste un petit détail qui pourrait choquer ou faire réfléchir : Theodor Herzl était un juif profondément antisémite ou plutôt anti-judaïque !

Il fallait, pour lui, attirer des antisémites honnêtes et les inciter à détruire les propriétés juives.

 

« Dans notre maison Nationale nous déclarerons tous ces juifs qui n’ôteront pas cette rouille de l’exil, qui refuseront de raser leur barbe et de couper leur papillotes, être des citoyens de seconde zone. Ils n’auront pas le droit de vote. » David Ben Gourion