L’uniforme, le drapeau et l’hymne à l’école de retour à l’Assemblée Nationale

Lien

C’est un débat. Car aujourd’hui la “république” dépasse les bornes (ses compétences ; elle fait la morale). C’est à dire qu’elle influence une personne dans sa vision du monde et sur des sujets qui sont des questions d’ordres personnels (privées). Ce qui implique que porter l’uniforme et chanter l’hymne sera le fait d’attacher, de s’identifier ou de porter ses valeurs. Des valeurs qui ne sont plus neutres mais le résultat de l’influence du Capital sur les affaires d’État. Car porter l’uniforme et chanter l’hymne, ce n’est plus aujourd’hui défendre la France, le territoire mais ce qui s’évertue à la déposséder d’elle-même. Au lieu de changer le monde, La France devrait plutôt changer ses fréquentations pour se rapprocher de son histoire et s’éloigner “un peu” du monde des “lumières” (cette animation profitera au Capital au final pour ruiner ou asécher l’âme même de la France, dans l’idée pourtant de la renforcer ou de la défendre ; de l’ “aimer”).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.