Le Charme

les coquilles vides, les princes charmants, 

les maitres-chanteur, les séducteurs.

 

Les personnes attirantes sont en général vide de sens
mais elles ont le mérite d’offrir un échappatoire au quotidien.
 
Des manipulateurs en puissance.
Les maitres -chanteur, incarnent une lubie, une passion,
une passade, le rêve, un caprice, un moyen d’échapper au

quotidien, au fait d’être terrestre, simple mortel.

 

Les princesses et les princes charmants (… star en puissance ; “people”)

Les séducteurs permettent de fuir le réel, le fait 
d’être mortel. Les séducteurs incarnent un caprice, une 
lubies pour les gens alors charmés ou qui ne sont pas alors étranger 
au charme qu’il ou elle dégage.
Mais au fond il n’y aura rien d’autre que de la déception ;
le propre d’une lubie, d’une histoire sans importance, 
sans but, sans raison d’être à part celui d’être attiré, charmé, 
utile qu’à lui ou elle-même. Sans autre finalité que sa propre 
finalité. Tout est dans la suggestion ; être prisonnier d’un charme, 
qui sera au final vide de sens (sans avenir). Et comme la nature à horreur du vide, 
le cœur sera attiré pour combler ce vide. Pour donner un sens à 
l’inexistant, à ce qui est vide de sens, utile qu’à lui ou elle-
même.
Une vedette est un maître-chanteur sans 
intérêt sauf si on lui accorde de l’importance (bien malgré soi, souvent).
Pour fuir le fait d’être mortel, 
terrestre ; le quotidien celui qui pèse du fait d’être en vie.
Une vedette permet d’oublier notre condition.
Le séducteur offre l’occasion de fuir sa vie, de rêver sa vie et donc
de perdre, en âme ; le sens des priorités, sa gravité.
Le séducteur est un échappatoire au fait d’être
vivant. Le séducteur offre l’illusion d’une issue de secours à 
sa carnation, au fait d’être mortel ou à son enfermement 
mental, conditionnement (une alternative à sa vie). Le 
séducteur est une drogue pour échapper au réel. Pour le fuir,
pour se fuir, se renier par vanité ou renoncer au fait d’être 
et de devoir rester conséquent, attentif, alerte, le deux 
pieds sur terre, réaliste (ou conscient du fait).

Texte de 2011

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.