Il n’y a rien en “haut”, à part ….

Tour-de-Babel-Babylone-1068x601 2

Il n’y a rien en “haut” ou au -centre- à part …
L’écran de fumée celui que permet le monde (ce qui est diffus) qui fabrique des idoles ou des personnages importants dans l’histoire qui se passe. Afin de pouvoir se fixer ou ressortir de ce qui leur échapperait sinon (plairait pas).
Pour réussir ainsi à se concentrer (à générer un je) ou à prendre connaissance, conscience de qui ils sont.

Pour être “en vie” (animé) pour être “actif” (“positif).

Des personnages et/ou idoles alors ressortent (naissent, apparaissent).
Des personnages qui leur parlent, qui leur plaisent … le propre d’être “solidaire” (avec et/ou dedans). Afin que ça leur aille ou que ça (la vie) ne leur échappe pas.

Mais une idole prend.
Elle n’apporte ni de la matière, ni du sens.
Et elle ne sera pas là, pour le leur reconnaître ça,
ou leur permettre de le réaliser ça.
Mais belle et bien être là pour être cultivé (au centre de leurs vies ; le propre d’avoir leur attention et affection … de les avoir intéressé et c o n q u i s ).
Afin que ça (les autres) ne leur échappe pas mais belle et bien revienne pour être “bien” (régénéré) c’est à dire en “haut” ou là “demain” (“totem”) et cela sans fin (sans autre but).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.