Linky et le fond d’investissement Carlyle

Principaux investisseurs et conseillers du fonds :

 

 

Source vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=-BY5NmyjHWU

Prévisible

C’était prévisible …
Mais ces élections ont permis en fait, de beaucoup en apprendre sur l’électorat français. Pour cesser de se faire des illusions concernant le sentiment d’appartenance des français (à qui ils appartiennent, ce qu’ils reconnaissent et servent dans l’idée d’être libre).

Macron président !
Il est la preuve vivante qu’en France, avec de l’argent et quelques soutiens … tout passe ; qu’il est possible d’acheter l’Élysée et les français, et eux ne voient pas le mal mais une “chance”.

J’espère qu’il y a des pays qui sont un peu plus résistant parce qu’en France, ils sont convaincus par le pouvoir de l’argent (ils sont très concret ou terre à terre … “réaliste”).

80.000.000.000 d’euros détourné par an (l’affaire Luxleaks)

Ils sont rackettés et les mecs ils veulent “débattre” ..;
il y a quand même une psychologie de victime. On me dira qu’il est question d’être en démocratie ou civilisé, je dirais qu’il est quand même question d’être soumis (ou conditionné).
Dès qu’il y a une position de force (un ascendant), l’autre rentre dans cette psychologie de victime pour selon lui, rester quelqu’un de droit ou dans le droit chemin (pour ne pas “déborder”, ne pas faire de “mal” ; c’est inconscient mais la victime réagit ainsi).
Et c’est ça qui est incroyable … ils peuvent être réduit à néant … ils continueront quand même à demander “pardon”, le “droit” ou l’autorisation pour être sûr de ne pas être “méchant” (d’avoir mal fait ou réagit).

La prestation de macron au soir du 27/04/2017

Je suis contant de la prestation de macron … il s’est planté.

Avoir l’ambition sans la carrure fait qu’il manquera toujours quelque chose (au final).

il a été nul. Et je ne dis pas ça parce que je ne défends pas ses valeurs. Mais parce qu’il a été nul et je dirais même plus … il est bidon ce mec ou sans convictions malgré ce qu’il prétend et ce qu’il tente de faire croire pour croire encore en son histoire (avoir un “destin”).

Il n’a pas la carrure d’un président … d’un ministre peut-être (il est propre sur lui !) .. mais de là à penser devenir président, il y a de la marge (il peut toujours y croire .. en tout cas lui, il y croit). Être là, vivre pour devenir président … ça c’est en vouloir (c’est son sentiment au sujet de ce que l’on partage tous, le fait d’être “en vie”). Il donne du sens à sa vie ; il ne comprends pas trop l’enjeu mais il sent bien l’importance (le “poids) que cela pourrait lui procurer dans le futur. C’est ça .. qui est génial avec une structure hiérarchique. Il suffit d’avoir le “poste”, pour écraser l’autre dans son sentiment et ainsi s’en servir facilement pour s’affirmer sans se prendre trop la tête ou devrai-je dire, avoir à se montrer juste ou à la hauteur de leur “ambition” ; engagement. Une structure hiérarchique permet de se planquer … c’est à dire d’avoir du poids (la reconnaissance des gens) tout en étant bidon (pas du tout à la hauteur). Et ainsi de se mentir, tout en réussissant à convertir les gens à leur sentiment une fois avoir eu la “place” (le reconnaissance des gens ou eu le “droit”, dans leurs têtes).

Et il est est arrivée là … après seulement 1 ans de vie politique (son parti n’a qu’un an et il n’est jamais passé par les urnes) ; il y a en fait quelque chose de dérangeant dans son parcours (ce n’est pas normal). Après seulement 1 an de vie politique, être déjà aux portes de L’Élysée (ce n’est pas normal, ce n’est pas “juste”).

Il faut du temps pour tout sinon c’est gâché, bâclé ou mal fait.

Il s’y croit ; l’ego bouffe le sentiment (même s’il se contrôle ou qu’il ne laisse rien paraître pour avoir le “job”, ses “chances” ; c’est à dire qu’il ne se lâche pas car il ne le peut pas … en fait). Pour avoir ainsi ce qu’il veut (son jouet) et surtout ce qu’il ne considère même pas (le pouvoir). C’est à dire ça ou le futur des gens, qu’il cherche à avoir entre les mains (c’est ça, demander la confiance). Sauf qu’à ce niveau de conscience ou de responsabilité … il n’est plus là question d’une personne, de sa personne mais de la France et par extension, du monde.

Mais sa prestation, ne changera pas les résultats du 2nd tours.
Avec les résultats du 24/04/2017, il est désormais possible de connaître la couleur politique du pays nommé France.
Il ne peut pas y avoir de surprise car les gens ont exprimé leur sentiment … et il est impossible de changer une personne (un sentiment) comme ça.

Les français ne veulent pas savoir, ils veulent croire en la fable de macron pour “changer” … mais sans trop bouleverser leurs habitudes de vie ou leurs vies (leur vision des choses qui profite au système et qui au final, les aura).

Les français ne veulent pas savoir, ils veulent croire en la fable de macron pour “changer” … mais sans trop bouleverser leurs habitudes de vie ou leurs vies (leur vision des choses qui profite au système et qui au final, les aura).

À mon sens, les français sont des enfants de la “télé” ; c’est à dire du système et par extension du capital. Ils sont converties ou adeptes … attendent des maîtres à penser pour ne pas trop les déranger dans ce qu’ils sont devenus ; ils sont matérialistes, ils croient sincèrement en le pouvoir de l’argent et ainsi que les banques et les multinationales peuvent les sortir d’affaire (pour protéger leurs “biens”). Ceux-là même pourtant, qui les ont mis dans la merde pour avoir ensuite ce pouvoir, cet ascendant là désormais (les convaincre du fait de les avoir entraîner dans leur jeu). Pour les posséder ou les avoir (jouer avec eux). Mais le sentiment pensera lui au contraire avoir un “avenir” du fait de rester … entre de bonnes mains (… c’est ça qui est “génial”). Comment posséder une personne ou lui retourner la tête pour qu’une personne y mette du sien, du cœur … à se tuer ; sans être critique à ce sujet mais au contraire voir un “intérêt” ou le “bien”).

“les carottes sont cuites”

vase communiquant 01

… Même avec les partisans de Mélenchon, Marine le Pen ne peut pas gagner. Et en considérant le taux de participation du 1er tours, impossible de compter sur le vote des abstentionnistes.

Mais au-delà de ces élections, le terreau électoral français est révélateur … il n’est plus possible de se leurrer sur ce qui peut produire cette “terre”.

La France à voté (choisi son maître)

Avec 80% de taux de participation … le message est clair, la France est un pays libéral malgré les mots ou l’image dont elle bénéficie.
Avant le 23/04/2017, le doute était encore possible.
Après le 23/04/2017, le doute n’est plus possible. Il n’est pas seulement question de propagande ou de censure politique mais belle et bien de ce que sont au fond les français.
L’idée d’une censure permettait de croire que les français étaient victimes mais ces élections ont prouvé le contraire … ils ont choisi leur camp ou exprimé leur sentiment (ce à quoi ils tiennent et ainsi croient).