“Les médias américains prêts à revoir leur rôle pendant la présidence Trump”

5067747_6_4adf_le-nouveau-porte-parole-de-la-maison-blanche_e02914010920f5c59651974ce8dc1063
Lien

La personne qui fait une thèse en psycho … l’actualité en ce moment c’est une mine d’or.
Le déni à ce point lorsqu’il est incarné par la majorité (ce qui est censé être représenté par les médias). Cela permet de voir jusqu’où peut aller des personnes alors de mauvaise foi (et inconscient de l’être) ; tout en étant persuader de défendre l’ordre (le “bien” commun, la justice ou la vérité).
L’actualité permet de prendre conscience de la folie permise par des personnes qui ont eu avec le temps les moyens de se payer du monde (les médias et le politique) pour ne pas être contrarié dans leur sentiment de conquête.
Ce qui est intéressant c’est le sentiment qui leur est propre, d’avoir la science infuse ou la conviction de savoir (du fait d’avoir pris un ascendant sur le monde … d’avoir donner le la, c’est à dire garder une crédibilité jusque là).
Ils sont payés mais ils se défendent, présentent (croient réellement) comme étant objectif ou là pour le monde.
C’est génial (fou cela).

j’en reste pantois ; c’est incroyable.

Le droit à la déconnexion

Cette disposition fera son entrée dans le nouvel article L2242-8 du Code du travail.
Lien

Le droit à la déconnexion
Cela ne règle pas l’emprise du capital sur le sens même de la vie … mais reconnait la nécessité d’une limite ; car le monde n’est plus productif dans le sens qu’ils reconnaissent et respectent. Le capital ou la suggestion d’être “à l’abri du besoin”, “bien” personnellement … ils s’en moquent du monde, du moment qu’il leur profite (il leur en faut c’est tout). Pour être “bien” dans ce sens et cet esprit, et ainsi garder un ascendant, un contrôle sur autres qu’eux qui les inspire manifestement. Il faut de la matière, une preuve de leur “réussite” … que les choses leur profitent, leur reviennent dans leurs têtes “naturellement” (le propre de contrôle la “nature” dans leurs têtes, d’être “fort”, “formidable” … de s’oublier un peu en réalité) … encore et encore pour ne pas déprimer ou s’énerver, se sentir “échoué” dans leur “quête”. Et ainsi avoir encore une emprise, cette attente ou emprise sur le monde. C’est à dire cette position là ou cette vison des choses là, dans le temps. Le propre de faire le mal ou ce qu’il faut dans l’idée réellement d’un “gain”, d’une “coupe”. C’est à dire de pouvoir “s’en sortir” dans le sens et l’esprit d’échapper à l’idée d’une fin (pour se préserver d’une fin, se prouver d’être “responsable” …. du monde et ainsi sauver leurs vies ou du moins leur sentiment de l’être … sans l’être pour autant, et pour cause).

A 1er vue cela renvoie l’idée d’une maturité … mais qui n’est pas celle qu’une personne pourrait espérée.
Du moment d’être dans une entreprise, aspiration capitaliste … jamais une personne aura la reconnaissance qu’elle attend, car tel n’est pas l’objet (l’esprit de ce monde malgré les “lumières” ou l’attractivité ; suggestion d’un “bien” qui provient juste qu’il y ait un phénomène d’aspiration qui prend encore l’importance et l’affection des gens). Tant que le monde verra un intérêt, cette machine ne s’arrêtera (les boufferont malgré l’idée d’une reconnaissance, qui est seulement un peu de temps accorder pour continuer dans le même sens et le même esprit ; les posséder du début à la fin de la suggestion d’être selon “en vie” et non “finie”).

 

Gars mauvais au Gabon

“…Ping est également très proche du Parti Socialiste français mais aussi du président de droite de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, pays où il a massivement investi dans l’immobilier…

…Après le Congo, après la Centrafrique, après la Côte d’Ivoire, après le Mali, après la Mauritanie, voici donc le Gabon qui est déstabilisé, en attendant le tour prochain du Sénégal…  Les élections présidentielles gabonaises furent le théâtre de l’une de ces foires d’empoigne dont l’Afrique est coutumière…”

Gars mauvais au Gabon
Lien

Les envahisseurs, l’ennemi est américain et non arabe et/ou musulman

eusa

Les emmerdeurs professionnelles (les enflures dans cette histoire)
ce ne sont pas les musulmans et/ou les arabes,
mais belle et bien les américains.

Ils ont étendu leur entreprise,
leur influence jusqu’en Europe,
ils y font déjà la loi (sans que personne voit le mal, il serait peut être temps de se réveiller)
… et qui plus est, en nous inventant un ennemi
pour détourner notre attention
sur ce qu’ils sont et ce qu’ils sont en train de faire de nous.
Et tout cela afin de pouvoir réussir à l’avenir,
à nous coloniser
tout en nous affirmant le contraire,
c’est à dire d’être bien protégé ou sous protectorat.

Il faut arrêter d’être con,
de manger du “mac do” (de boire leur parole ou de les croire) et de serrez la main à “mickey” (de voir en eux, le bien)
Car toute leur entreprise pue et n’apportera rien de bien.
Soit une personne le réalise pour son bien,
soit elle se fera bouffé tout en étant persuadé du contraire.

L’ennemi ou l’envahisseur,
il est américain (il provient des banques et des multinationales) et certainement pas musulman et/ou arabe (sauf pour ceux qui sont un peu trop intéressé par tout ce qui “brille” ; c’est à dire la renommée et/ou l’argent pour faire alors le jeu de ces enflures).

L’Amérique a été découverte par les musulmans bien avant Christophe Colomb

Être américains ou fier d’être colons ; une enflure (d’avoir nié, anéanti un peuple pour se faire valoir, pour continuer à “évoluer” dans le temps, dans ce sens et cet esprit là ; c’est à dire à “conquérir” le monde … ou à faire “chier” leur monde). Être, ce qu’ils sont et ce qu’ils font (déclenchent ou génèrent). Ils désolent le monde en continuant à penser le contraire (à ignorer honnêtement ce qu’ils sont et ce qu’ils sont ; navrant, affligeant c’est à dire détestable ou puant).

Lien

Turquie : l’UE va offrir des cartes de paiement aux réfugiés syriens les plus nécessiteux

Lien

Ne vous leurrez pas, ce n’est pas de la générosité mais un malin plaisir … pour ceux qui s’affairent dans cet esprit là (eux, ils savourent … tandis que d’autres ne savent plus où ils en sont, où est le “bien”).
Tant que le monde ne prendra pas le taureau par les cornes, ne donne pas un coup de pompe dans le derch aux banques et aux multinationales (aux réseaux affairistes), ils continueront à se moquer belle et bien du monde (à se foutre royalement de vous, de votre sort … tout en vous démontrant, vous prouvant le contraire pour continuer à vous avoir en leur pouvoir ; à vous posséder, exploiter, à profiter de vous, à vous nuire, à vous gâcher votre existence, vos chances dans la vie, du fait d’être là pour vous posséder).

 

David – V i E L