Lutte Climat : Le coup de maître des Rothschild

rothschild-global-warming
Lien

“…Le trait de génie d’Edmond de Rothschild fut de faire rentrer le Fonds pour l’Environnement Mondial dans le système des Nations-Unies au Sommet des Nations Unies de Rio en 1992, par l’entremise de son ami Maurice Strong. Ainsi les officiers ministériels de 179 pays du monde sont cooptés au conseil de la banque, et apportent leur soutien direct au plan machiavélique des Rothschild pour s’approprier sans verser un sous 30% des terres de la planète…”

Attention, WikiStrike blacklisté par Google

Attention, WikiStrike blacklisté par Google
Lien

Moi, cela n’a pas perdu de temps. Avant lorsque je tapais “setp.info” dans la barre de recherche, j’arrivais à trouver rapidement mon site et encore plus vite en tapant “setp.info david viel” … et d’un coup, impossible de le retrouver, car il a pris la direction verticale (la poubelle). Après, impossible à prouver, c’est juste intéressant de le noter. Mais bon, lorsque l’on accumule les mots clés et que résultat est réduit à 4 sites sans que le mien ressorte … là, il faut commencer à se poser les bonnes questions.

L’Irlande envoie trois banquiers en prison pour leur rôle dans la crise financière de 2008

L’Irlande envoie trois banquiers en prison pour leur rôle dans la crise financière de 2008
Lien

Deux ou trois de prison, pour avoir flouer les a c t i o n n a i r e s. Une justice qui donne raison à des actionnaires pour évaluer la peine (la perte) à deux ans ou trois pour avoir ruiner le pays. Une justice partial (bien qu’il y ait un mouvement sur ce qui était jusque là intouchable) pour rendre des comptes à des a c t i o n n a i r e s et non sur des questions de principe ou d’éthique. C’est à dire dénoncer ce système crapuleux des banques et des multinationales qui raquette la vie des gens pour en tirer un profit (ou en générer un cours de bourse). C’est à dire pour se faire de l’argent ou un nom sur la vie exploitée à des fins égoïstes … tout en sachant que la dynamique générée par le capital n’était plus de l’ordre de l’indécence mais nuisible (mauvaise) à ce niveau de cynisme ou de surdité.