Le traité de Troyes / le 21 05 1420

Ratification_du_Traité_de_Troyes_1_-_Archives_Nationales_-_AE-III-254

Force est de constater qu’il y a une entreprise anglaise (identité, une démarche) qui tend à nier ou du moins à soumettre la France (à effacer la culture, l’histoire, à annexer le territoire de France).
En effet, les guerres de 100 ans ont manifesté cette intention, depuis longtemps.

Une rivalité Armagnac / Bourguignonne qui est dit long sur les intentions de chacun.
Les faits révèlent … ce qu’ils ont fait et ainsi ce qu’ils ont été.
Dans leurs histoires et ainsi racines, les Bourguignons ne sont pas attachés à la couronne de France (ne se sentent pas concerné).
Leurs actions ont été belle et bien dirigées contre l’intégrité territoriale (l’héritage).

Mon intention de faire un parallèle entre ce qui s’est passé et ce qui se passe.
J’établis un lien ainsi, entre les mondialistes qui sont à mon sens l’équivalent dans le passé aux Bourguignons … et ceux qui se sont attachés à la couronne de France (à l’intégrité territoriale, à l’identité française).

Sans l’intervention (quoi qu’on en dise c’est à dire les convictions personnelles à ce sujet) de Jeanne D’Arc, c’était plié d’avance. Les jeux étaient faits.

Les faits sont les suivants :
Signature du traité de Troyes, le 14/05/1420 :
Le « roi » Charles VI trahit ainsi son pays (comme les mondialistes, au jour d’aujourd’hui). En effet, il signe un traité pour vendre la couronne au roi d’Angleterre Henry V.
Par ce traité Charles VI, déshérite son fils (le futur Charles VII).
Et s’il n’y avait pas eu une résistance Armagnac, l’histoire aurait été faite dans ce sens et cet esprit. Armagnac qui ne reconnaissaient pas (ils résistaient ainsi) ce traité, malgré le nombre de personnes qui eux, ont cédés (ont suivi le « courant », le mouvement … vu un intérêt, le “bien” ou pas de mal).
Les Armagnacs ont d’ailleurs déclaré, suite à cette signature : « le roi appartient à la couronne et non pas l’inverse « (ce qui est très juste).
Sans l’intervention (on ne sait pas d’où elle sort … enfin si, mais elle n’était pas censé s’en mêler … ce n’était pas sa place, sa fonction … de là en plus, à changer le cours de l’histoire ; ce qui n’est pas rien) de Jeanne d’Arc, c’était « mort ».

Charles VII réfugié à Bourges est nié de ses titres.
Par ce traité de Troyes, la fille de Charles VI et d’Isabeau est donné en mariage à Henry V.
Charles VI reconnaît (se soumet) les anglais comme maître. Il donne sa couronne (c’est encore pire que le fait de fuir face à l’adversité … là c’est vendre son pays, tirer profit de sa « charge»).
Charles VI abandonne ainsi sa « charge» en la donnant à son gendre, Henry V ; et éventuellement à son petit-fils (fruit de l’union entre Henry V, et la fille de Charles VI et d’Isabeau).

Il faut souligner au regard des événements, la lecture des orléanais et des armagnacs.
Orléans est la dernière ville au nord de la Loire fidèle à Charles VII.
À Noter également, que c’est l’intervention, les conquêtes militaires de Jeanne d’Arc qui ont réussi à renverser l’ordre des choses. La résistance armagnac … tout ceux qui ont pris parti pour les orléanais, sans l’apparition de Jeanne dans cette histoire cela leur aurait été fatal ; ils aurait été réellement mal (cela aurai eu raison d’eux dans le temps … et ainsi au final, raison de la France).
Le temps en France, ce qui semble être ordinaire pour une personne qui se pense en vie … aurait été ainsi différent (sa vision des choses aurait été affectée, elle n’aurait pas été la même).

Et malgré les faits d’armes de Jeanne d’Arc …
la présence sur le trône de Charles VII …
les rois d’Angleterre conservèrent officiellement le titre de roi de France près de 4 siècles avant de l’abandonner en 1802 (à la suite de la Paix d’Amiens).

Il ne faut pas non plus oublier l’histoire des états-unis d’amérique. Ils sont nés de part l’entreprise d’une expédition anglaise. Les anglais s’en remette à la haute finance (c’est leur pari sur l’avenir ou leur parti pris). Ceux sont des partisans du libre échange ou du capitalisme dans le monde (raison du colonialisme et de la création des états unis d’amérique entre-autres ; c’est leur culture).

Pour revenir à Charles VII, sans son retour … il n’y aurait même pas eu de résistance à ce qui se passe aujourd’hui. Le rapport de force et la présence d’esprit vis-à-vis de ce qui passe aujourd’hui, aurait été tout autre (différent). Car en France on aurait été mondialiste (on n’aurait pas vu le mal mais un intérêt (un +). Les gens aurait été tout simplement déraciné (étranger à leur culture) et ainsi suivi le « courant » ; ce qui est dans l’air.
À mon sens, la résistance … c’est à dire l’émergence d’un courant étranger de ce qui tente réellement de s’institutionnaliser, aurait été trop faible (et n’aurait pas permis de faire face, de changer l’ordre des choses). Et ainsi pas pu voir des choses, des personnes ressortir pour faire face à ce qui est et ce qui se fait … la négation du bien, de la vie ou du bon sens de manière générale.

Aujourd’hui il est bien question d’une opposition entre mondialiste et le respect de la dignité humaine (des territoires ; de la souveraineté, gouvernance des peuples).
Ce que nie les mondialistes car le monde leur appartient dans leurs têtes. Ils sont dans une logique de “conquête” c’est à dire de capitaux ou d’extension à leur pouvoir ; suggestion pour eux, d’avoir des droits sur le monde (et ainsi sur les gens ou la vie sur terre). C’est à dire le droit de commander les gens, de diriger le monde … afin d’exercer un pouvoir sur la vie qui est illégitime mais pas dans leurs têtes (du fait de posséder encore les gens à travers entre autres des organisations internationales tels que l’Otan et l’Europe). Pour eux, ils ont leur “chances” (ils “s’entêtent et de toute façon, ils n’ont pas le choix car ils sont sans fond ou sans âme sans “réussir” à posséder tout le monde pour continuer à ignorer leur sort).

 

Le code de Nuremberg

Lors du procès de Nuremberg, un groupe de médecins experts auprès du Tribunal conçut un code qui fut présenté en août 1947. Il a pour but de mettre en garde l’expérimentateur contre le désir effréné de recherche qui, lorsqu’il n’est pas contrôlé, peut le conduire à considérer le sujet d’expérience comme un simple objet, comme un matériel biologique impersonnel.
Sa valeur de référence, c’est le sujet humain, défini comme une personne libre, digne de respect et fin en soi. La personne est tout le contraire d’une chose ; on ne peut la réduire à un instrument au service de la science et si une expérience pouvait rendre service à l’humanité entière, aucune personne ne devrait être sacrifiée et traitée comme un moyen pour le subir.
Le premier article de ce code pose le principe essentiel du consentement volontaire du sujet humain, ce qui réclame deux conditions :
la capacité légale totale pour consentir ; un enfant ou un adulte arriéré mental ne saurait faire l’objet d’une proposition d’expérimentation.
La liberté de décision, sans contrainte quelle qu’elle soit, et avec tous les éléments d’informations nécessaires sur la nature, le but, les moyens et les conséquences de l’expérimentation.
Le consentement est donné de telle sorte qu’il s’agisse d’un accord de personne à personne. Le sujet d’expérience et le médecin expérimentateur sont dans un rapport d’équivalence, et le médecin ne pourra se décharger de sa responsabilité sur quelqu’un d’autre. (Jean-Marie Nicolle)

Code_Nuremberg_1947

Gars mauvais au Gabon

“…Ping est également très proche du Parti Socialiste français mais aussi du président de droite de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, pays où il a massivement investi dans l’immobilier…

…Après le Congo, après la Centrafrique, après la Côte d’Ivoire, après le Mali, après la Mauritanie, voici donc le Gabon qui est déstabilisé, en attendant le tour prochain du Sénégal…  Les élections présidentielles gabonaises furent le théâtre de l’une de ces foires d’empoigne dont l’Afrique est coutumière…”

Gars mauvais au Gabon
Lien

L’Amérique a été découverte par les musulmans bien avant Christophe Colomb

Être américains ou fier d’être colons ; une enflure (d’avoir nié, anéanti un peuple pour se faire valoir, pour continuer à “évoluer” dans le temps, dans ce sens et cet esprit là ; c’est à dire à “conquérir” le monde … ou à faire “chier” leur monde). Être, ce qu’ils sont et ce qu’ils font (déclenchent ou génèrent). Ils désolent le monde en continuant à penser le contraire (à ignorer honnêtement ce qu’ils sont et ce qu’ils sont ; navrant, affligeant c’est à dire détestable ou puant).

Lien

L’arrière monde religieux des théories économiques

Lien article

« Lorsque le gouvernement de l’ancienne Egypte s’effondra, quatre pour cent de la population possédait toute la richesse.

» Lorsque la civilisation babylonienne bascula, trois pour cent de la population possédait toute la richesse.

« Lorsque l’ancienne Perse fut détruite, deux pour cent de la population possédait toute la richesse.

« Lorsque la Grèce antique tomba en ruines, la moitié d’un pour cent de la population possédait toute la richesse.

« Lorsque l’empire romain s’écroula deux mille personnes possédaient toute la richesse du monde civilisé.

« Puis suivit l’âge sombre d’où le monde ne sortit que lorsque les richesses ne furent plus aussi concentrées.

« Aujourd’hui, moins d’un pour cent de la population des Etats-Unis contrôle quatre-vingt dix pour cent de la richesse du pays.

“…C’est pourquoi, lorsqu’il quitte l’imaginaire biblique, Attali reprend pied dans la réalité de la spécialisation financière à laquelle les juifs se sont adonnés par goût, par talent ou par contrainte partout où leur nomadisme volontaire les avait conduits, puisqu’ils étaient les seuls, en Europe, à jouer le rôle de prêteurs « l’une des rares activités qui leur sont autorisées au milieu d’un océan d’interdictions professionnelles. » Mais, ajoute-t-il, c’était aussi « une obligation: souvent, une communauté n’est tolérée dans une ville que si elle accepte d’assurer ce service« …”

“…Derjavine recueillit des renseignements concernant la façon de vivre des juifs , leurs industries, leur façon d’abuser et toutes sortes de ruses et de subterfuges par lesquels ils réduisaient à la famine les pauvres et stupides villageois. » (Derjavine, Oeuvres en 9 volumes , Saint Petersbourg. 1864-1883, t.6, pp. 690-691, cité par Soljenitsyne, p. 51, trad. Fayard 2001)…”

“…Attali n’est pas à une contradiction près dans sa volonté d’éviter de regarder le réel historique et de se réfugier dans les fumées du mythe biblique…”

“…Tu ne prêteras pas à intérêt à ton frère, qu’il s’agisse d’un prêt d’argent ou de vivres, ou de quoi que ce soit dont on exige intérêt. À l’étranger tu pourras prêter à intérêt, mais tu prêteras sans intérêt à ton frère. » Pas de doute, il y a frère et frère! En l’espèce, les chrétiens ne sont pas des « frères« .
Nous arrivons au coeur du sujet. Il y a donc des règles pour les juifs et d’autres pour les non-juifs, et cela, d’ailleurs conformémement aux prescriptions des textes bibliques et des Talmud qu’Attali suit à la lettre…”

 

“… Le sang coule, il est abondant et il est bien rare qu’on ne dispose que d’une seule pièce de monnaie. « L’argent, substitut du sang: on asperge l’autel avec le sang (DaM) de l’animal sacrifié acheté avec l’argent (DaMim) de celui qui offre le sacrifice. » ( Attali, op.cit., p. 40)…
… La superposition du sang et de la monnaie en un même vocable interchangeable ouvre d’un seul mouvement la porte d’accès à la chambre des sacrificateurs et aux usuriers qui tentaient d’extorquer le plus d’argent possible aux pauvres pèlerins qui croyaient que le temple était une « maison de prière » et qui se retrouvaient dans une « caverne de brigands« …
…Lorsque le temple érigé par Hérode sera détruit, que cesseront les égorgements religieux de bestiaux et que les ruisseaux de sang tariront à Jérusalem, l’argent demeurera orphelin de son lien psychologique avec les sacrifices, c’est-à-dire avec le noyau dur de son rituel. Attali en est conscient : « Le peuple juif, écrit Attali, fait de la monnaie l’instrument unique et universel d’échange, tout comme il fait de son Dieu l’instrument unique et universel de la transcendance. » (p. 41) …
…« Les deux textes fondamentaux sont le Talmud de Jérusalem, au IVe siècle, et celui de Babylone, au VIe siècle [de notre ère], qui apportent d’énormes innovations, souvent très détaillées, sur l’organisation sociale. (…) Pratiquement tous les problèmes de l’économie moderne y sont traités, qu’il s’agisse de la publicité, de l’environnement, de la fiscalité directe et indirecte, du droit du travail, du droit de grève, de l’héritage, de la solidarité, etc. », affirme Attali dans son interview. …
… Affirmation présomptueuse et fausse. Attali attribue aux commerçants juifs la création de mécanismes financiers élaborés et d’un système économique complexe qui existaient dans l’empire assyrien deux millénaires avant notre ère, comme le révèlent des fouilles récentes en Anatolie, et cela à une époque où Jérusalem n’était même pas un village. Malgré les efforts titanesques de l’actuel Etat, qui creuse partout où il espère trouver une trace du passé mythique d’Israël pour tenter de donner une crédibilité historique aux récits bibliques et grâce aux travaux des archéologues Israël Finkelstein et Neil Asher Silberman…
Il est plus que probable que lors de leur séjour forcé à Babylone au cinquième siècle avant notre ère, les Judéens ont eu connaissance des techniques financières complexes utilisées par les fonctionnaires des brillants empires mésopotamiens et qu’ils se les ont appropriées…
…Or, l’imagination romanesque d’un économiste aliéné par son mythe religieux présente de la horde qui était censée avoir fui la servitude en Egypte le tableau d’un Etat moderne, organisé et policé, bref, le frère jumeau des Etats européens actuels: « Les exigences de la guerre et de l’économie les y poussent. Il faut des impôts, un budget, de la monnaie, des règles de propriété. Dans une impressionnante éclosion de lois et de procédures s’expérimentent certaines des valeurs et certains des principes de l’économie de marché qui serviront de base aux lois de l’Occident pour les trois millénaires à venir » ! (Attali, p. 43) Les biblistes s’arracheraient les cheveux s’ils avaient le courage de lire de semblables sornettes…
…Les fouilles archéologiques sont cruelles car la vérité est cruelle: rien de la grandeur mythique d’Israël n’est confirmé. Il faudra donc finir par accepter qu’Abraham, Moïse, Josué, Samuel, les Juges sont des personnages mythiques…
…Dans sa Théorie des sentiments moraux, la « main invisible » est un instrument de régulation et de maîtrise des passions, donc le contraire même du laisser-aller moral aux vices et à la cupidité tel que le pratique aujourd’hui le capitalisme financier débridé que permet la dématérialisation de la finance actuelle. Le succès de cette expression religieuse s’explique par le confort psychologique et la bonne conscience qu’elle offre à des thuriféraires ignorants et absous d’avance de leurs propres turpitudes…”

Le jour avant Deraa : Comment la guerre a éclaté en Syrie – La véritable histoire

“… Les armes sont entrées à Deraa en provenance du bureau de la CIA en Jordanie. Le gouvernement américain a des liens étroits avec le roi de Jordanie. La Jordanie est à 98% palestinienne, ce qui ne l’empêche pas d’avoir un traité de paix durable avec Israël, en dépit du fait que 5 millions de parents de familles jordaniennes se voient, en Palestine occupée, refuser toute forme de droits humains …

Le jour avant Deraa : Comment la guerre a éclaté en Syrie – La véritable histoire
Lien

“…Les agents de la CIA qui la dirigeaient à partir de leurs bureaux en Jordanie avaient déjà fourni les armes et l’argent qu’il fallait pour attiser les flammes de la révolution en Syrie. Avec suffisamment d’armes et d’argent, on peut faire démarrer une révolution n’importe où dans le monde…

… En réalité, le soulèvement à Deraa de mars 2011 n’a pas été déclenché comme on l’a dit par des graffitis d’adolescents, et il n’y a pas eu de parents mécontents exigeant que leurs enfants soient libérés. Cela faisait partie du script à la manière d’Hollywood concocté par d’experts agents de la CIA, qui étaient chargés d’une mission : détruire la Syrie aux fins d’y provoquer un changement de régime. Deraa n’en fut que l’Acte 1 – Scène 1...

… Dans le soulèvement organisé à Deraa, il y a eu dans la rue des acteurs locaux ignorant qu’ils participaient à une mise en scène hollywoodienne de la CIA. Ceux-là n’étaient que les figurants bénévoles de la séquence sur le point d’être tournée. Ces « extras » inconscients de leur rôle avaient certes des griefs, peut-être vieux d’une génération ou plus, et peut-être enracinés dans le wahhabisme, qui est une idéologie politique exportée dans le monde par le Royaume d’Arabie Saoudite, par la famille royale et ses agents à gages.

Les Libyens ont empilé des stocks d’armes dans la mosquée Omari bien avant que la moindre rumeur ne fasse état d’adolescents arrêtés pour des graffitis

… Se débarrasser du président Bachar al-Assad, c’était se débarrasser de l’un des rares dirigeants arabes dont la voix, revendiquant les droits des Palestiniens, n’a jamais faibli…

… Alep, la grande puissance industrielle de la Syrie…

…la missiondes USA-OTAN en Libye avait été couronnée de succès, avec l’Amérique s’emparant de tous les stocks d’armes et de biens naguère propriété du gouvernement libyen, y compris des tonnes de lingots d’or volées par le gouvernement américain à la Banque centrale de Libye…

…Al Jazeera est un média appartenant à l’État, qui l’exploite pour le prince du Qatar…

… Le prince du Qatar a été l’un des principaux bailleurs de fonds des terroristes qui ont attaqué la Syrie. Les États-Unis fournissaient les armes, l’approvisionnement et les images militaires par satellites, mais l’argent pour la paie, les pots de vin en Turquie, et toutes les dépenses nécessitant de l’argent liquide étaient payées par le prince du Qatar et le roi d’Arabie Saoudite, qui jouaient leurs rôles d’alliés les plus proches des États-Unis au Moyen-Orient. Ce fut une co-production entre, principalement, les États-Unis, l’UE, l’OTAN, la Turquie, la Jordanie, Israël et les monarchies arabes du Golfe Persique, au premier rang desquelles l’Arabie Saoudite et le Qatar…

La CIA n’a pas de problèmes de conscience avec ses interventions secrètes dans des pays souverains, ni même avec les agressions pures et simples à grande échelle, mais il importe que le financement soit à la charge d’un pays étranger, parce que les électeurs américains se fichent bien de tuer des gens en Syrie, mais ils ne se fichent pas du tout d’avoir à payer pour le faire. Tant que les Arabes ont payé pour l’entreprise, ç’a été OK pour M. Toulemonde, qui, de toute façon, n’était sans doute pas capable de trouver la Syrie sur une carte…

Les Syriens se demandaient comment des écrivains occidentaux pouvaient prendre parti pour des terroristes qui étaient des étrangers, des adeptes d’un l’Islam extrémiste et qui attaquaient tout civil non armé coupable de vouloir défendre sa maison et sa famille. Les médias peignaient les terroristes comme des combattants de la liberté et des héros de la démocratie, alors qu’ils étaient en train de violer, de piller, de mutiler, d’enlever contre rançon et de massacrer des civils désarmés à qui on n’avait pas donné le script à lire avant que la fusillade commence à Deraa…”

Balkans – Les USA préparent le chaos en Macédoine, en Serbie et en Grèce

Balkans – Les USA préparent le chaos en Macédoine, en Serbie et en Grèce
Lien
“… Malgré la paix complète en Macédoine, il y a plus d’un an, le secrétaire d’État américain Kerry a soudainement annoncé la Macédoine était dans la «ligne de feu». La seule raison pour le commentaire de Kerry était que la Macédoine a commencé la construction de sa partie de l’infrastructure de Turkish Stream.
 
…Le Quotidien serbe Informer, citant des médias russes, a déclaré que la Macédoine, la Serbie et la Grèce sont «dans le collimateur» de Washington après le dernier pacte entre Poutine et Erdogan qui a décidé de relancer le projet de Turkish Stream.
 
Les États-Unis ont leur propre projet de gaz appelé pipeline Trans-Adriatique (TAP) qui est en concurrence avec le projet russo-turc. Le gaz proviendrait de Bakou, en Azerbaïdjan. Les États-Unis souhaitent voir la Russie isolée dans tous les domaines, en particulier dans les affaires et veut voir les trois pays des Balkans sous le contrôle de Washington…
 
La Turquie a connu sa propre «révolution made in USA», sous la forme d’un coup d’état, moins d’une semaine après qu’Erdogan a présenté ses excuses à Moscou pour avoir fait abattre son jet militaire au-dessus de la Syrie…”

Centrafrique : Les populations demandent le départ des troupes françaises

Centrafrique : Les populations demandent le départ des troupes françaises
Lien

« on ne veut pas de vous retournez chez vous »
« laissez nous gérer nos histoires nous même »

article du lien :

Comme d’habitude aucun média occidental ne va le montrer car cela va à l’encontre des intérêts économiques de la France.

Partout où ils vont ils prétendent qu’ils sont là à la demande de la populations et que ça ne va pas durer.
De quelle population parlent-ils ?

Il y a 5 ans que l’armée Française se trouve sur le sol Malien alors qu’au départ leur présence ne devait pas dépasser 1 mois voire 5 semaines.