Acteur et Actrice (se figurer)

Acteur et par extension, jouer un jeu (à ça).

Ça par nature fait envie ;
ça prend de soi ou at-tire le sentiment (et c’est là que c’est intéressent …
dans le lien-).

Et ça peut être, n’importe quoi ;
dans tous les cas cela fera “marcher” la personne (le corps),
ou le sujet vers l’objet condition à SON sujet (sinon il est sans avenir ou sans ressort vis à vis de ça … de ce qui lui coûtera forcément. Il éprouvera du mal, sans pouvoir plus l’exprimer).

Ça peut être, tout et rien.
Ça fera marcher la personne à vie,
c’est à dire mort.

Acteur et actrice.

J’attire l’attention,
pour les personnes
qui sont attirées,
qui se sont mises en tête (attachées à l’idée)
d’être acteurs à l’à-venir (celui qu’elles permettent)
ou actrices (en fonction du genre).

Je rappelle que ça,
par nature, attire … (prend de soi).

Malgré l’idée que ce sont des films (pour du rire!)
Il y a un lien.

Malgré l’idée … que ce ne sont que des histoires
la personne se donne du mal,
pour avoir le rôle.
C’est à dire pour assurer réellement,
ou être réellement « dedans » (habité).
Et tout cela,
pour avoir ce rôle (le rôle de leur vie) ;
incarner …
être ce personnage
celui qui sera la tête d’affiche
censé faire le buzz
(ça ce sera réellement bluffant).

La personne aura peut-être le rôle de sa vie,
mais en ayant,
donné de son énergie,
et de son temps.
Pour avoir le rôle,
et ainsi avoir été réellement, bluffante.

Je rappelle …
qu’il est impossible de détacher ça de soi.

Leur sentiment n’a pas traversé ça,
il se sert de ça,
pour avoir ce qu’il veut,
et ainsi ce qu’il projettera (fera)
pour être « bien » (selon lui ;  à condition d’être encore pris).
C’est à dire au -centre-
d’une histoire qui lui profitera personnellement,
pour manquer de rien
ou que sa carrière ne soit pas fini (ne pas tomber dans l’oubli ; ça).

Ne pas avoir ça sur le dos,
avoir du mal avec le temps ;
ça étant ce que leur sentiment permet (réalise, porte).

Ne plus avoir du mal,
être toujours “bien” (“pris”)
non en ayant réalisé ça
mais en devenant réellement une vedette ;
ou ce qui prendra l’attention
c’est à dire l’affection
pour qu’un sentiment puisse ainsi …
profiter de la vue (vie)
ou sortir personnellement de l’ordinaire ;
c’est à dire renforcer son je (corps mental)
et non en sortir.

En dehors de ce qui lui sera reconnu,
il n’aura rien d’autre fait (réalisé).
Et il aura en plus en tête,
les personnages incarnées (à devoir gérer).
Il lui faudra traverser ça (assumer).

Il a ainsi agit
non pour se découvrir,
mais pour en vivre,
de là à manquer de rien ;
à sortir personnellement de l’ordinaire,
(à s’embourgeoiser).

Je rappelle que ça tue ;
malgré l’idée que c’est du divertissement,
voire un art !
Un art qui coûte cher ;
non pour le réaliser ça
mais réaliser des vedettes,
ou dérouler le tapis rouge à des personnes
qui renforce un système,
qui consiste concrètement à se faire un nom et/ou de l’argent,
pour être « normal » ;
ou proche de ce qui concentre le monde
afin de ne pas être sur la « touche » (éprouver du mal,
ou des difficulté ;
non parce qu’elles sont nécessaires,
mais nécessaire à ceux qui en ont besoin
pour ne pas disparaître).

Impossible de profiter de la vue (de la vie)
sans mettre les autres en boîte.
Des gens éprouveront ainsi du mal,
sans pouvoir plus se l’expliquer
afin de permettre à ceux … qui sortent personnellement de l’ordinaire,
d’être « bien » et cela sans fin (à manquer de rien).
Non pour le réaliser ça
c’est à dire être critique à ce sujet
mais belle et bien,
sentir avoir un « mérite » (+ de mérite que les autres)
ou une « confiance »
qu’ils ne sauraient sinon avoir (ça permet de plier les choses mais pas seulement!).

Une « assurance »
qui provient d’avoir concrètement cette influence là, sur leur entourage.
Les autres doivent être conquis (suivre le mouvement ; tout mvt provenant de l’objet projeté par le sentiment qui prend l’attention et désormais l’affection pour devenir la référence, la norme … totem ou le pôle -)
sinon être sali
se sentir mal
de la à disparaître du paysage ;
tout en sachant qu’ils ont raison du monde.
Pour renforcer ainsi leur sort (culte)
et non risquer de perdre la main.
Tout en sachant qu’ils n’ont rien d’autres réalisés.
Raison pour laquelle,
ils sont prêt à tout
pour y arriver,
dans ce qu’ils se figurent réellement être la vie (être à eux).
Pour prouver leur valeur,
leur mérite,
et en réalité
donner raison à ça (leur âme
pour ça ;
rien du tout).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.