Le “boulet” ou le con de service (et inconscient de l’être)

Le « boulet »
ou le « con » de service

C’est la personne
qui profite de la vie.
C’est à dire qui a aucune raison d’être là,
à part de sortir “dehors”
et ainsi d’être sur le chemin
des autres
pour les ralentir
sans le leur reconnaître
du fait d’être là,
simplement pour profiter de la vie (d’eux, de faire “chier” leur monde ; ils sont tebé)

Je donne un exemple,
une personne est devant moi, en voiture
elle me précède
elle est tête en l’air,
absolument pas dans son objet,
et elle ralentie le mouvement.
En revanche, la personne ne le vit pas comme cela. Elle, elle est bien,
du fait de prendre « un peu » du monde
pour avoir une existence
qu’elle ne se saurait sinon avoir.
Et c’est dans cette perspective
que le « boulet » de service (ou le con, la conne de service)
se présente devant vous
non pour apporter du sens
mais belle et bien profiter de la vie, c’est à dire de faire le plein d’essence
gratis et cela sans aucune reconnaissance.
Le propre d’un boulet
avec tee-shirt et lunette de soleil
qui profite de la vie
avec un sourire à la con.
Il ne s’est même pas pourquoi il existe, il est là,
mais il est content de lui,
du fait de pouvoir prendre “un peu” du monde
sans se faire envoyer boulet.

Un boulet
qui paraît « charmant »
et qui le restera manifestement jusqu’au moment
il se fera boulet ;
c’est à dire qu’il sera pris
pour ce qu’il est et ce qu’elle fait
et ne pense pas être (tout en prenant aux autres dans l’idée d’un droit ou d’un « gain »).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>