Dans l’Eure, elle sauve 80 poules pondeuses d’un élevage de l’horreur

Emilie Landerneau s'est rendue en Bourgogne pour sauver 80 poules de l'abattoir. (Photo : L'Eveil de Pont-Audemer)
Lien

la loi El khomri, l’idéologie néo-libérale ou la loi de la finance qui entreprend une entreprise pour rendre la vie normale ou profitable (générer la suggestion d’un “profit”, la réalité d’un Capital et ainsi rendre possible l’émergence de “ressources” tant humaines, animales que végétale) et de faire ainsi de la vie une “conquête” (la suggestion d’une corne d’abondance, d’une quête “d’absolu” ou de “félicité” à leur façon, qui est la négation du vivant dans l’idée d’un “gain”).

Dans peu de temps, il n’y aura plus d’hommes pour sortir les poules de l’enfer (voir le mal ou un problème dans cette idéologie qui tente d’entrainer tout le monde dans son jeu sans être contrarié ou ressentir pour autant une gêne) et au-delà plus plus d’être humains ou d’âmes sur terre, qui vivent, pour sauver l’homme de lui-même.

“… Certaines sont mortes de peur en sortant du bâtiment, car c’était la première fois qu’elles étaient exposées à la lumière du jour.

Éleveuse de volailles dans l’Eure, elle a ainsi adopté 80 poules sorties de l’enfer”.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>