“Pour être juste, suffit-il d’obéir aux lois?” Le corrigé d’Elsa Godart

Elsa Godart
Lien

C’est un fait suivre la loi, permet d’être “bien” vis à vis de ce qui gouverne le monde … du fait d’écouter ou de suivre la loi. Ce qui implique de donner “un peu” de soi pour faire parti du monde … de ce monde qui régit ainsi la vie et donc qui a fixé le cadre ou la notion de “bien” (de “soi” ; d’être conforme vis-à-vis de la loi). Et il s’agit des règles ou de la norme, pour une paix sociale et surtout définir l’intérêt général (se reconnaître les uns et les autres). Ce qui revient à la notion de “soi”, d’engagement et ainsi de vision ou de regard sur le monde. Une vision qui aura un impact avec le temps sur le psychique sans que l’énergie puisse réellement faire autrement (s’en soustraire).
Mais quel que soit la loi pour gouverner sa vie dans l’idée d’une “félicité” cela ne permet pas de tendre à l’absolu mais seulement de rester en vie dans sa tête (c’est à dire bien vis-à vis-de la loi). Et certainement pas … d’atteindre l’absolu de son vivant, aussi bien en suivant la loi qu’en étant hors-la-loi (c’est à dire en étant contre la doxa, la dite “loi” ou “vérité”).
La vie en état de conscience figurée et en sortant de la densité, n’a absolument rien avoir.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>