La suggestion d’un « gain » ou d’un confort
en mentant ou en se mentant.

La propagande judéo-sioniste
qui tend à garder le contrôle ou à “maintenir” l’ordre (leur « intérêt » ou capital).
C’est à dire à garder le capitalisme pour idéologie dominante au détriment du sens
et donc de tout bon sens.

« Ce n’est pas de notre faute, ceux sont les gens qui les ont élus … il ne faut pas l’oublier … » ; déclare un chien de garde qui entend bien jouer de la matraque.
Autant qu’il est difficile d’oublier que le choix se résume entre une personne qui représente d’un côté les intérêts de la banque goldman et sachs, et de l’autre les intérêt de la banque lazard (quand ce n’est pas un autre lobbying).

Ce n’est pas de notre faute … Argument des prostitués de cette oligarchie financière, qui défend leur image de maque dans l’idée que ce qui est est pourri dans ce royaume … ce sont en fait les gens. Concrètement ces chiens de garde prouvent, qu’ils tiennent à ce système (du fait d’en monter la garde) qui dépouille les gens. C’est à dire qu’en jouant du bâton, ils défendent l’idée que le monde dont ils font partie est formidable du fait d’avoir une uniforme et/ou un bifton en fin de mois. Pour garder leur «confort » (somme toute relative) ou leur « job » qui commence en fait à s’user (car ils oublient qu’ils ne sont pas essentiel mais jetable). Dans l’idée de mettre de l’ordre, ils révèlent surtout leur bêtise mais avant tout leur égoïsme (tant en croyant réellement être pour l’intérêt général).
Ceux qui se croient « sages » ou «brillants » seront bientôt face à leur propre lâcheté ou faillite (c’est à dire misère tant matériel que spirituel).

Le monde qui profitait aux gens sans scrupules, avait tout de même « réussi » à mettre à l’arrêt la vie ou le bon sens (c’est à dire à faire douter réellement, les gens qui avaient raison au fond et qui n’étaient pas arrogants ni même malveillants ; malgré la campagne de dénigrement qu’on fait preuve tant les politiques que la presse achetée par cette classe des 1%).

Et c’est ce que fait une personne qui se ment dans le temps. Elle inverse les rôles dans l’idée qu’elle a raison, que c’est bien ou juste ce qu’elle fait. Et cela sans même voir le mal du fait de continuer à se mentir (à encourager le mal et ainsi à voir un intérêt dans le mal ; à se convertir sans même le voir). Pour avoir raison sans raison ou un pouvoir et se prendre pour Dieu (un « héros » et/ou une « victime ») ; sans l’être au fond. Tout ce que ces personnes cherchent au fond c’est à dire à préserver leur vie, c’est à dire leur confort et pourquoi pas devenir centrale, culte avec le temps … ou proche de ce qui a pris le pouvoir ou qui semble l’avoir, être centrale vue de l’extérieur (et ainsi pouvoir continuer à profiter de la vie, à pouvoir sortir de l’ordinaire c’est à dire de la misère que génère ce système de franc-maçon dans l’idée de pouvoir se préserver d’une fin). Mentir ou se mentir, fait que dans le temps la personne perdra effectivement la tête (au sens propre et/ou au sens figuré). Après c’est l’histoire ou l’influence des esprits sur ce qu’ils se suggèrent être le monde qui le manifestera.

Donner la parole à ce qui est bête et con. Des gens qui font croire qu’ils sont « juste » tout en vivant ou en profitant du désordre ; mais sans avoir à le reconnaître (c’est à dire à perdre leur “chance” ; et c’est pour cela qu’ils se battent). Comment inverser les rôles … c’est l’exemple parfait. Arriver à se faire passer pour un « sauveur » ou une « victimes » sans en avoir l’air. Et c’est une psychologie de sioniste ou de judéo-maçonnique ; c’est à dire que ce sont des paroles et des actes de personnes qui se croient réellement au fond d’eux, être des « héros » ou des « victimes » (des “élus” de dieu ou des représentants de l’ordre ; ils le vivent réellement comme cela dans leur tête ou devrai-je le font vivre aux autres pour continuer à en être persuadé. Ils sauvent ainsi la face sans voir dans quoi ils mettent les pieds).

Comment refiler la patate chaude … les gentils politiciens qui font leur travail, pas de mal seulement leur travail… et maintenant est venu le temps celui des gentils policiers qui font la même chose, pas de mal seulement leur travail … pas de mal …
Plus personne est responsable de rien, pendant que les gens sont concrètement sans RIEN. Et surtout face à des gens qui sont « gentil » malgré le mal fait ou de ne pas être responsable … Alors qui l’est ?
Et bien en fait, ceux qui ont vécu sur le dos des gens qui ont connu la misère pour RIEN, seulement pour renforcer des personnes dans l’idée d’en avoir le droit. Une réalité bien tangible qui a été générée par des banquiers et des industriels sans scrupules. Une caste qui a profité de tout le monde et cela en toute impunité. Et tant que les « gentils » ne cesseront de faire le « bien », c’est à dire de faire leur travail sans réfléchir au-delà et en deçà de leur feuille de route (et ainsi sans s’en prendre aux gens pour que les choses rentrent dans l’ordre, et pas seulement dans leur tête) alors les choses ne s’arrangeront pas … et profiteront toujours au Capital (et certainement pas aux « gentils » qui tiennent à maintenir l’ordre ou à rendre service dans l’idée que les choses s’arrangeront).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>