Où est le terrorisme, le danger en France ?

La France est-elle encore, souveraine ?
Sommes-nous encore un État et par conséquent français. Un français peut-il et a-t-il le droit de rester attaché à sa terre, à la terre de France ?
L’insistance à s’attacher à l’Europe dans ces conditions, est-elle un acte … terroriste, d’inconscient et/ou de désespéré ? Ou est-ce l’acte de personnes digne de confiance et qui ont bien compris la charge de leur mission ? Des personnes censées représenter et garantir l’indépendance de l’État. Un État qui doit resté bien évidemment souverain et ainsi garantir l’indépendance, la sécurité de l’état-nation. Et cela malgré les pressions d’une entreprise qui s’exercent sur bien des points (après c’est une question d’axe, c’est à dire de partie pris et ainsi de choix).
Vouloir à ce point … s’attacher à l’Europe, est-ce souhaiter la mort et ainsi le mal, agresser la France ? C’est-à-dire salir son honneur et attenter à son territoire c’est à dire à sa représentativité nationale. Un territoire et des institutions, vidées de leur essence et réduites à l’impuissance (à un corps sans vie, ou incapable d’agir ou à se défendre). Des institutions réduites à une présence sans pouvoir ou raison d’être, à part de respecter le sens dictée par une hiérarchie extérieure à leur vie ou quotidien. Une représentation sans raison d’être, à part animer ou accompagner les gens dans un sentiment d’existence … qui ne dit pas en réalité son nom (occupation). Pour leur proposer ainsi un semblant de représentation nationale (d’existence) qui est en réalité sans fondement (du fait qu’elle ne repose sur rien d’autre que ce qu’elle prétend pour avoir l’adhésion). Et tout cela non pour améliorer l’ordinaire de chaque États membres, mais belle et bien pour générer un « open space », à l’échelle européen (c’est-à-dire un vaste marché). Pour ne pas avoir ainsi à rencontrer de résistance de la part des « locaux » inféodé à leur entreprise, empire (le temps de la souveraineté nationale, de chaque États membres étant alors dépassé et révolu).
Volonté allant de pair avec souveraineté, leur voix sera désormais pour suivre non leur conscience mais pour être pour, ou contre la “loi”. C’est-à-dire ce qui leur sera proposé en terme de choix pour animer un semblant de démocratie (de vie ; une vie “occupée”). L’Europe ou plutôt l’entreprise qui s’applique à construire cette Europe, menace la France directement (c’est à dire d’extinction pour arriver à ses fins). Des fins qui ne sont pas là pour améliorer le quotidien des gens mais belle et bien pour exploiter les ressources tant humaines que territoriales. Des ressources qui serviront alors, une volonté extérieure à la leur, et ainsi une cause et des faits extra-territoriale. Leur sort ne leur appartenant plus, leur cas étant fait avant même cru avoir eu un choix (un “pouvoir” ou des “droits”). Car leur vie ne leur appartiendra plus et cela malgré le simulacre d’une démocratie ou d’une représentation nationale. Leur pensée deviendra ainsi sans effet … car à ce moment, ils feront face à ce qui n’est plus une tentative d’assimilation mais être bien contre un empire qui lui, est bien en place (réel). Leur volonté sera ainsi vite réduite au silence ou à l’impuissance. Sans compter qu’avec le temps l’histoire changera pour faire valoir une entreprise qui est contre nature. Pour voir ainsi la population resté fédéré à ce qui sera pour elle toute leur vie (le propre d’assimiler). Et leur volonté d’indépendance en cas de lucidité s’ensuivra d’impuissance … le propre de ne plus pouvoir se faire respecter, représenter parce que leur voix ne portera plus (c’est l’âme des gens qui mourra du fait de ne plus pouvoir s’exprimer à cœur ; car tel ne sera plus leur vie). Il est important de considérer pour un peuple la conséquence au fait de perdre leur terre ; et ainsi identité nationale et tout cela dans l’idée de tout au contraire devenir cosmopolite ou citoyens du monde.
Où est alors le terrorisme, le danger en France ? c’est à dire la vrai menace, au-delà des apparences.

David – V i E L

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>