Il est question de privilège ou de diviser les français afin qu’il n’y ait plus d’État (de France)

De droit mais belle et bien un caste (de privilégier c’est à dire de hauts fonctionnaires qui se cacheront derrière l’Europe pour que le monde ne leur tombe pas dessus ou qu’ils ne leur en veulent pas).

Il est question de “privilège” ou de diviser les français afin qu’il n’y ait plus d’État (de France).
Plus d’État à part des vendus c’est à dire un terrain de jeu pour les lobbying (qui deviennent propriétaire légitime d’un État nommé jadis France).

 

Au sujet de l’effort demandé aux gens
et tout particulièrement aux jeunes ;
c’est injuste et surtout pas nécessaire
sauf pour ceux qui se moquent d’eux, en fait.

C’est ça la situation,
ou ce qui est vécu, concrètement.

Le temps celui de mes grands-parents vis à vis de mes parents,
n’a rien à voir avec ce que j’ai connu.
Et celui des jeunes d’aujourd’hui,
n’a aucun rapport avec le mien.

Je parle de FRACTURE ! De la fracture sociale qui empire de génération en génération. Processus non naturelle mais belle et bien voulu pour que ça (le monde) revienne à ceux qui s’affairent dans ce sens, dans cet esprit là !

De génération en génération,
on en perd !
Tout en nous vendant l’idée
que c’est faux !
Ou alors que c’est normal,
pendant que d’autres s’en mettent plein les poches.
C’est à dire, ceux, qui sont comme par hasard,
des donneurs d’ordres
ou de leçons,
du fait d’être « bien »
ou qu’au final la situation leur profite (plaît à mort ; mais attention c’est mérité!).
Voire ça leur permet d’avoir réellement conscience d’exister,
sinon ils sont sans ressort (ils n’ont rien d’autres réalisés ! Tout en parlant de mérite ou de droit).
De plus, ils en sont totalement inconscient ;
c’est à dire totalement incapable de le reconnaître, ça (ça les dépasse tout en se croyant réellement méritant ou chanceux ; être sorti de la cuisse de Jupiter ou être béni des dieux).

On vous mens (c’est de la com’).
À l’époque de mes grands-parents,
un terrain valait une bouché de pain.
À la génération de mes parents,
c’était un emploi à vie ;
c’est à dire sans avoir à changer d’emploi,
ou à devoir rester « jeune » !

Et ma génération a eu la chance de connaître le boom immobilier.
En moins de 5ans voire 3ans ;
les biens immobiliers ont + que doublé voire triplé.
Et aujourd’hui,
ceux qui ont le vent dans le dos (qui se croit sorti tout droit de la cuisse de Jupiter ou être béni des dieux)
c’est à dire qui ont la sécurité d’emploi ou une “assurance vie” (les fonctionnaires et encore plus … Les hauts fonctionnaires c’est à dire les planqués concrètement !! Ou ceux qui vendent leur pays pour que ceux qui les paient pour ça leur offre vraiment des ponts d’or)
puisse profiter de la crise.

De plus à l’époque de mes parents,
trouver un logement n’avait vraiment rien à voir,
avec aujourd’hui.
Même chose pour trouver un emploi.
À l’époque de mes parents,
ils pouvaient dire non (“merde”)
en ayant un travail le lendemain.
Aujourd’hui vous êtes obligé de vous  v e n d r e  (il y a même des foires pour ça) dans l’idée que c’est normal (comme ça, la vie).

Ne vous leurrez pas,
ceux qui sont « bien »,
ne seront pas critique,
du fait que ça leur profite ;
plaît « bien » au final.
Ils ne sont pas sous pression (au contraire)
malgré ce qu’ils vont faire croire,
pour avoir encore + la main (c’est à dire pouvoir encore + profiter de la vue. Se sentir être sorti de la cuisse de Jupiter ou être béni des dieux).
Et ce seront ceux là,
le pire !
Qui seront les donneurs de leçons.

Ils ont travaillé dure,
ils ont du mérite
du fait d’être au -centre-
de ce qui écrase les autres
c’est à dire de ceux qui ont aucun mérite,
ou pas de chance selon eux.

Ils en sont là.
Ne vous leurrez pas.

MAIS !!
Ceux qui ont des acquis,
ne devront pas céder face à la pression populaire ;
pour être pareil dans la merde.
Au contraire,
ils devront le réaliser ça,
pour être uni,
et ainsi faire face à ceux qui se moquent d’eux, au final (qui tentent de les diviser).

Ceux qui essaient de déplacer des lignes
tentent de faire éclater l’État (la France) afin de se servir des gens
sans que rien ne puisse les arrêter.
Pour que ça (les autres),
leur rapporte (c’est à dire verrouiller encore plus les choses, les gens, dans un sens qui est devenu le leur).

Il faut dégager ces familles les + riches de la planète
ainsi que cette noblesse d’État (de hauts fonctionnaires)
qui leur est totalement acquis (soumis).
Des « responsables » qui se cachent derrière l’Europe (celle qu’ils ont voulu, et permis !)
pour que ce ne soit pas de leur faute, plus leur problème (le comble de l’ironie ou du cynisme).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>