Mettre la main sur ça … ou absorber les choses sans les saisir (être “terrible”)

s’il n’y a pas de respect de la « bête » (de ça)
pour l’avoir,
ou avoir la part « belle » (se croire « fort »)
c’est prendre le dessus
pour que ça leur échappe
au final.

Tout en étant convaincu du contraire,
afin de continuer à pouvoir abuser,
sinon devoir la tuer.
Pour renforcer une influence,
qui ne sera pas légitime,
mais qui fera tout,
pour s’en convaincre
et alors avoir raison du monde (ce sera la fin).

Ça correspond à l’état de nature,
et
l’être humain, à l’état de culture ;
un être humain est un sentiment qui se figure ça,
afin de pouvoir changer sa condition,
ou alors au contraire l’empirer,
pour ne pas avoir appris,
ou récupérer la part celle qui a été perdu,
pour avoir selon lui,
la part belle (la « belle » et ça ; ça étant le monde ou ce qui se figure, retient le sentiment pour être encore “en vie” et non “mort”) ;
ou en être quitte.

La chute est sans fin,
autant que l’ascension ;
après c’est au sentiment de voir,
ce qui est pour lui,
authentique (son affaire).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>