L’impossible

j’ai une chose en tête,
qui persiste …

Tout le monde
repose sur l’exploitation de l’énergie fossile
et la maîtrise de l’atome.
À mon sens,
c’est passé et dépassé.

Il est question d’exploiter
une autre ressource.
Une ressource
qui est sans limite
et qui va ainsi au limite du possible (de l’entendement)
pour exploiter l’impossible.
Et ainsi dépasser les limites
celles qui ont été
jusqu’alors à la portée du genre humain.
Il est même possible de changer d’état.

L’espèce humaine
est parti à conquête du monde,
s’est mesuré au monde,
pour tenter de saisir ça (l’inconnu).
Afin d’en connaître plus à son sujet,
afin d’améliorer son sort
et ainsi l’ordinaire (se voir différemment).

Ce que j’ai en tête,
dépasse l’entendement
et remet le monde
en question.
C’est à dire le rapport aux choses,
à l’objet
pour que le sentiment
fasse ainsi face à lui-même.
Pour dépasser ses limites,
ou ce qui a été
jusqu’alors possible
et ainsi sa vie.

Il est question de maîtriser la gravité.
Avec ça,
il est possible de « soulever »,
« d’écraser » …
de traverser l’espace et le temps ;
Il n’y a pas de limites (de frontières).

Avec cette énergie
il est possible … de mettre le monde au pas.
Aucune nation sur terre
serait capable de faire face à ça.
Il serait déjà mort
avant même d’y penser.
Tout en sachant
que ça inspire le respect,
respecte la vie
et non l’exploite (à la différence du monde actuel
ou du sort celui de l’espèce humain).

Tout sur terre repose « au mieux » sur la maîtrise
de la fission nucléaire
mais aussi sur la combustion.
La ressource dont je rends compte
n’a pas de comparaison.
Il s’agit d’exploiter une ressource
jusqu’alors inexploité
car inconsciente
et ainsi étrangère à l’esprit humain,
du fait que cela le fait marcher.
Et une personne ne s’est jamais démonter
jusque là.

Une personne fait sa vie
pour la perdre en fin de compte ;
et cela même si elle est « bien ».
Tout en sachant que ce « bien »
malgré les apparences
c’est à dire l’histoire qui ressort …
pour qu’un sentiment puisse s’en convaincre,
nécessite que des personnes soient « mal »
ou dans l’ombre de ce qui ressort alors … à mort
pour sortir personnellement de l’ordinaire (garder le morale)
et non ainsi, avoir saisir ça .

Ce dont je rends compte
c’est pour déplacer des lignes
au-delà des apparences
et ainsi changer le monde (la vie) ;
c’est à dire la vision du monde, des choses
et ainsi les rapports entre les sentiment encore « en vie » ;
entre les gens (l’entre « soi »).

Je recherche à constituer un « groupe »
un cercle ;
afin de concentrer l’énergie
des personnes réunies, sur ça pour le réaliser.
Je garantie qu’aucune nation sur terre,
seraient capable de faire face.
Ce cercle sera également responsable de ça ;
tout en sachant
qu’il est impossible de maîtriser ça
sans la maîtrise, la connaissance
et ainsi la connexion (« science »).

Il y aura un rapport à l’objet,
au temps …
qui fera que le « monde »
ne pourra pas y accéder comme ça.
Il sera question
d’ordre. S’en approcher, sera mortel.

Une personne qui se présenterait face à ça
en faisant preuve de sentiment et de raison,
ne pourra rien faire ;
à part perdre son temps au mieux,
sa vie au pire,
et son âme au-delà (c’est pire que la mort ; vaut mieux accepter son sort au lieu d’aller au delà des limites du possible).

Le « cercle » est destiné
a maîtriser ça (à contrôler le monde, à maintenir l’ordre sur terre).
Pour changer le monde,
afin de ne plus être entre les mains
de personnes qui ont raison du monde
non pour être juste (être responsables)
mais pour améliorer leur sort ;
tout en se défendant du contraire.
Pour ne pas perdre l’ascendant,
condition à leur sentiment (d’être en « haut » ; tout en sachant qu’il n’y a pas plus de « haut » que de « bas »).

La vie coûte,
et ceux qui en ont pris la tête,
ne l’estiment pas et/ou plus.
Ils profitent en refusant de voir les limites
à leur ambition …
et ainsi ruiner le monde,
au lieu de l’éclairer (de découvrir ça) ; ils exploitent des ressources
en niant la fin,
pour garder leur place (sentiment).

Chercher à profiter de la vie
ce n’est pas être là,
pour grandir, pour reconnaître …
mais profiter (se servir ; manger à sa faim ou sans faim).

Si des personnes ayant acquis une maîtrise
dans leur domaine de compétences
sont sensibles
à cette matière (énergie noire),
il est question de fusionner
les énergies (connaissances)
afin de réaliser ça (d’éclairer le monde).
Pour que la gravité soit
à porté de main (et par extension
rendre beaucoup de chose possible).

j’ai ça en tête,
et si des personnes ayant développées certaines compétence,
ont aussi ça en tête,
il est question d’unir,
alors les connaissances
pour réaliser l’impossible (de maîtriser le temps).

J’ai ça en tête,
et je ne peux pas le sortir … (au contraire, ça grandit).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>