Le traité de Troyes / le 21 05 1420

Ratification_du_Traité_de_Troyes_1_-_Archives_Nationales_-_AE-III-254

Force est de constater qu’il y a une entreprise anglaise (identité, une démarche) qui tend à nier ou du moins à soumettre la France (à effacer la culture, l’histoire, à annexer le territoire de France).
En effet, les guerres de 100 ans ont manifesté cette intention, depuis longtemps.

Une rivalité Armagnac / Bourguignonne qui est dit long sur les intentions de chacun.
Les faits révèlent … ce qu’ils ont fait et ainsi ce qu’ils ont été.
Dans leurs histoires et ainsi racines, les Bourguignons ne sont pas attachés à la couronne de France (ne se sentent pas concerné).
Leurs actions ont été belle et bien dirigées contre l’intégrité territoriale (l’héritage).

Mon intention de faire un parallèle entre ce qui s’est passé et ce qui se passe.
J’établis un lien ainsi, entre les mondialistes qui sont à mon sens l’équivalent dans le passé aux Bourguignons … et ceux qui se sont attachés à la couronne de France (à l’intégrité territoriale, à l’identité française).

Sans l’intervention (quoi qu’on en dise c’est à dire les convictions personnelles à ce sujet) de Jeanne D’Arc, c’était plié d’avance. Les jeux étaient faits.

Les faits sont les suivants :
Signature du traité de Troyes, le 14/05/1420 :
Le « roi » Charles VI trahit ainsi son pays (comme les mondialistes, au jour d’aujourd’hui). En effet, il signe un traité pour vendre la couronne au roi d’Angleterre Henry V.
Par ce traité Charles VI, déshérite son fils (le futur Charles VII).
Et s’il n’y avait pas eu une résistance Armagnac, l’histoire aurait été faite dans ce sens et cet esprit. Armagnac qui ne reconnaissaient pas (ils résistaient ainsi) ce traité, malgré le nombre de personnes qui eux, ont cédés (ont suivi le « courant », le mouvement … vu un intérêt, le “bien” ou pas de mal).
Les Armagnacs ont d’ailleurs déclaré, suite à cette signature : « le roi appartient à la couronne et non pas l’inverse « (ce qui est très juste).
Sans l’intervention (on ne sait pas d’où elle sort … enfin si, mais elle n’était pas censé s’en mêler … ce n’était pas sa place, sa fonction … de là en plus, à changer le cours de l’histoire ; ce qui n’est pas rien) de Jeanne d’Arc, c’était « mort ».

Charles VII réfugié à Bourges est nié de ses titres.
Par ce traité de Troyes, la fille de Charles VI et d’Isabeau est donné en mariage à Henry V.
Charles VI reconnaît (se soumet) les anglais comme maître. Il donne sa couronne (c’est encore pire que le fait de fuir face à l’adversité … là c’est vendre son pays, tirer profit de sa « charge»).
Charles VI abandonne ainsi sa « charge» en la donnant à son gendre, Henry V ; et éventuellement à son petit-fils (fruit de l’union entre Henry V, et la fille de Charles VI et d’Isabeau).

Il faut souligner au regard des événements, la lecture des orléanais et des armagnacs.
Orléans est la dernière ville au nord de la Loire fidèle à Charles VII.
À Noter également, que c’est l’intervention, les conquêtes militaires de Jeanne d’Arc qui ont réussi à renverser l’ordre des choses. La résistance armagnac … tout ceux qui ont pris parti pour les orléanais, sans l’apparition de Jeanne dans cette histoire cela leur aurait été fatal ; ils aurait été réellement mal (cela aurai eu raison d’eux dans le temps … et ainsi au final, raison de la France).
Le temps en France, ce qui semble être ordinaire pour une personne qui se pense en vie … aurait été ainsi différent (sa vision des choses aurait été affectée, elle n’aurait pas été la même).

Et malgré les faits d’armes de Jeanne d’Arc …
la présence sur le trône de Charles VII …
les rois d’Angleterre conservèrent officiellement le titre de roi de France près de 4 siècles avant de l’abandonner en 1802 (à la suite de la Paix d’Amiens).

Il ne faut pas non plus oublier l’histoire des états-unis d’amérique. Ils sont nés de part l’entreprise d’une expédition anglaise. Les anglais s’en remette à la haute finance (c’est leur pari sur l’avenir ou leur parti pris). Ceux sont des partisans du libre échange ou du capitalisme dans le monde (raison du colonialisme et de la création des états unis d’amérique entre-autres ; c’est leur culture).

Pour revenir à Charles VII, sans son retour … il n’y aurait même pas eu de résistance à ce qui se passe aujourd’hui. Le rapport de force et la présence d’esprit vis-à-vis de ce qui passe aujourd’hui, aurait été tout autre (différent). Car en France on aurait été mondialiste (on n’aurait pas vu le mal mais un intérêt (un +). Les gens aurait été tout simplement déraciné (étranger à leur culture) et ainsi suivi le « courant » ; ce qui est dans l’air.
À mon sens, la résistance … c’est à dire l’émergence d’un courant étranger de ce qui tente réellement de s’institutionnaliser, aurait été trop faible (et n’aurait pas permis de faire face, de changer l’ordre des choses). Et ainsi pas pu voir des choses, des personnes ressortir pour faire face à ce qui est et ce qui se fait … la négation du bien, de la vie ou du bon sens de manière générale.

Aujourd’hui il est bien question d’une opposition entre mondialiste et le respect de la dignité humaine (des territoires ; de la souveraineté, gouvernance des peuples).
Ce que nie les mondialistes car le monde leur appartient dans leurs têtes. Ils sont dans une logique de “conquête” c’est à dire de capitaux ou d’extension à leur pouvoir ; suggestion pour eux, d’avoir des droits sur le monde (et ainsi sur les gens ou la vie sur terre). C’est à dire le droit de commander les gens, de diriger le monde … afin d’exercer un pouvoir sur la vie qui est illégitime mais pas dans leurs têtes (du fait de posséder encore les gens à travers entre autres des organisations internationales tels que l’Otan et l’Europe). Pour eux, ils ont leur “chances” (ils “s’entêtent et de toute façon, ils n’ont pas le choix car ils sont sans fond ou sans âme sans “réussir” à posséder tout le monde pour continuer à ignorer leur sort).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>