L’univers – en théorie

lien vidéo / l’univers – en théorie

image universimage atomeDurée vidéo

00:27:53

 

 

 

Entre relativité générale (l’infiniment grand) et la physique quantique (l’infiniment petit), il y a tout un monde à découvrir.

Pour mettre en avant, le fait que la relativité générale reconnaît une réalité dite “meuble” autant que la physique quantique verra quant à elle, une réalité plutôt indéformable ou figée.

Apparaît alors, la notion de masse cachée, c’est à dire de l’énergie sombre (ou noire). Qui tend à prouver que l’univers n’est pas infini ou illimité mais extrêmement courbe ou extensible (mais avec une notion de limite ou de fin). Le propre de butter à un moment donné sur une singularité, un grain de matière, dit “atome d’espace”. La courbure ne peut donc pas devenir infini ou devenir sans limite. L’atome d’espace étant en soi incompressible, la courbure ne peut donc pas devenir infini (… la matière rebondit alors ; la singularité ou l’atome d’espace est alors “répulsive”).

Pour voir émerger des hypothèses dont celle que l’univers passe par des phases. Celles d’être en expansion, puis en contraction. En contraction jusqu’à butter contre cette atome d’espace (…c’est à dire rebondir et être à nouveau dans une phase d’expansion). Et c’est cette énergie noire qui retiendrait ou commanderait les choses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>