Réponse par courrier de la Matmut. Courrier reçu le 13 09 2016 : Avis favorable.

De ce fait, je bénéficie de l’assistance juridique (c’est à dire d’un forfait) afin de pouvoir rémunérer les services d’un avocat pour l’instruction du dossier au prudhomme (pour être représenté ; avec ce qu’on m’a mis sur le dos pour me dégager et ainsi nuire à mon image, je ne dis pas non).

Je vais ainsi me mettre en relation avec différentes personnes pour lancer cette histoire. Il va y avoir un peu d’animation … Cela va me prendre forcément du temps et de l’énergie (faire appel à moi) comme si j’ai que ça à faire. Et je sais en plus, que ça ne va pas voler haut ; m’entraîner vers le bas. C’est d’ailleurs pour cela que je me suis jamais engagé personnellement sur ce terrain (c’est à dire que j’ai toujours relativisé les choses pour ne pas être entraîné). Mais en dehors de considération personnelle, il y a des raisons qui dépassent ma personne et ainsi mon sentiment. Pour être présent et alors devoir faire des histoires ou me manifester (faire parler de moi). Des histoires qui ne concernent pas ma personne (et encore moins mon ego) malgré les apparences. Mais belle et bien être là pour faire reconnaître la vérité (ce qui s’est passé). Et ainsi le manifester, représenter (être là ou en être encore là ; on n’a pris de moi dans ce sens là ! Et d’une manière où d’une autre, ils vont me lâcher). Je n’ai pas dit que cela sera facile (car les apparences jouent contre “moi” ; le but de leur entreprise) … mais je serais au rendez-vous ! C’est à dire là, malgré le sentiment que devrait pourtant m’inspirer cette affaire. La réalité (du monde l’ont permis ça) devrait me dire que je n’ai aucune chance. Pour le moment, cette histoire qui me prend à partie, renforce (profite à) des personnes qui se moque de moi (et c’est censé “prendre”). Et tout cela sans réellement eu d’opposition. Mais la fin malgré leur sentiment à ce sujet, c’est pas de leur ressort. Ils sont “sûr” à la fin, d’avoir le dernier mot c’est à dire de pouvoir m’écraser, me nuire ou “m’éliminer” comme ça. Pour continuer à abuser ou à encore profiter de moi (c’est à dire à pouvoir faire ça, sans être arrêté mais en plus s’en tirer avec les honneurs).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.