La droite maçonnique contre les écoles hors contrat et l’instruction à domicile

ecole-re-publicaine-godf
Lien

“…En l’occurrence, cette proposition de loi portée par des parlementaires du parti Les Républicains en rappelle une autre déposée au Sénat le 18 décembre 2013 par des sénateurs de l’UMP. Dans les deux cas, il s’agit d’une initiative entourée d’une forte odeur de franc-maçonnerie et qui démontre que les Républicains comme les Socialistes sont foncièrement complices, veulent s’emparer de nos enfants pour les endoctriner et œuvrent à l’instauration d’une tyrannie masquée incarnée par une république maçonnique inscrite dans la schéma du nouvel ordre mondial.”

 

L’école des bien-pensants


24ème minute : Faux
l’erreur est pour les personnes non éveillées (des « enfants ») de se faire valoir. C’est à dire de se donner l’occasion inconsciemment de se « mesurer » aux autres non pour saisir le sens et l’esprit du moment ou du lieu mais pour prendre de l’importance (jouer dans leur tête) ; traduction : de se payer la tête inconsciemment de leur voisin pour déjà se grandir ou prendre un ascendant contre nature ou la vérité en soi (enfoncer … et cela restera inconsciemment gravé dans leur tête car l’énergie se construit sur ce qu’elle a identifié comme « vrai » pour en ressortir quelque chose de ce … en quoi elle a été intégrée personnellement ; été pris à partie non pour s’éveiller mais pour servir de faire valoir). Concrètement dans leurs constructions elles ont gardé en elles, l’idée que cette personne était moins bien qu’elles (moins bien pour la dévaloriser, diminuer inconsciemment). Et cette personne qui aura 55 ans en aura toujours conscience en ayant réussit sa vie. Cette personne qu’elle a identifié comme étant moins bien qu’elle devient ainsi l’ombre de “réussite” ou la source de sa «lumière ». C’est à dire qu’elle a pris inconsciemment “un peu” d’elle qui est le support, la matière ou la preuve qui lui prouvera sa réussite ou qui lui permettra de se distinguer personnellement, de faire face (… d’avoir une confiance qu’elle ne saurait sinon avoir)..
La personne identifiée comme étant moins bien devient concrètement utile ou l’ombre de leur « réussite » (leur “chance” dans la vie inconsciemment pour apparaître bien). Cela leur fournit l’essence pour garder en eux, le sentiment d’être « bien » (d’être « supérieur » aux autres, d’une ascension sociale). La misère ou la difficulté des autres qui est dû à leur présence (vision des choses dans l’existence, sans dépasser le cadre d’un je) est la preuve de leur « succès » (« chance » dans la vie). Des personnes qui n’ont pas conscience d’exister sans l’échec des autres. Et ainsi pas conscience de pouvoir sortir de l’ordinaire pour se suggérer échapper à la suggestion d’une fin (concrètement leur motivation est d’occulter les gens pour continuer à avoir conscience d’une ascension sociale qui peut être selon eux, sans limites). La cité est ainsi pour eux le moyen de prendre la reconnaissance, la confiance du monde. Et ainsi de pouvoir prendre inconsciemment « un peu » de cette manne que représente l’ensemble des énergies manifestées dans la densité (sans le voir au-delà d’un « gain » ou d’une « perte » d’emploi).
Si l’erreur est mis en avant pour se payer consciemment ou inconsciemment la tête de la personne et de l’exposer dans cet esprit, cela est certes dans l’esprit des « lumières » (d’une compétition stérile qui ne profite qu’au Capital) mais ce ne sera certainement pas pour aider la vie en la personne à se reconnaître personnellement et encore moins au-delà et en deçà de la suggestion d’un je. C’est à dire d’une personne qui est en train de se construire ou de se représenter le monde (de se représenter la vie sans la saisir encore au-delà de ce qu’on dira d’elle ou plutôt de la manière où on l’aura perçu ; et ainsi de ce qu’elle pensera d’elle et qu’elle se convaincra d’être). Si l’école est pour donner des notes pour des notes, c’est bête et con. Une personne qui entre en cours doit en ressortir quelque chose … en revanche cette usine à gaz qui consiste à gaver une personne pendant plus de 10 ans sans qu’elle ait rien capté … c’est bête et con et ainsi à l’image de ce qui prétend éduquer ou apporter des outils dans la vie. Car dans cet esprit tout ce qui se passera c’est de se servir de personnes en vie ou en devenir pour avoir seulement le chèque en fin de mois et pourquoi pas bénéficier de l’image de marque dont bénéficiera la profession (pour laquelle on lui confiera d’ailleurs des vies qui fait d’avoir encore un crédit … et ainsi une reconnaissance du monde, « un peu » de cette manne).

31ème minute : Faux
Aller en bibliothèque ou en cours pour explorer une facette d’un sujet pris à cœur, est long et chiant. Internet à permis de raccourcir le temps pour aller à l’essentiel sans passer par l’aspect pratique (qui est long et chiant). Bien que d’un autre côté, cet aspect matériel (long et chiant) est aussi le temps de décantation pour apprécier les choses dans son ensemble et ainsi, avancer sur le chemin de la connaissance et du savoir (c’est à dire de la vertu et de la sagesse … et non de la possession ou de la vanité, sauf pour développer inconsciemment un sentiment de pouvoir sur la vie, forcément).

La suggestion d’un « gain » ou d’un confort
en mentant ou en se mentant.

La propagande judéo-sioniste
qui tend à garder le contrôle ou à “maintenir” l’ordre (leur « intérêt » ou capital).
C’est à dire à garder le capitalisme pour idéologie dominante au détriment du sens
et donc de tout bon sens.

« Ce n’est pas de notre faute, ceux sont les gens qui les ont élus … il ne faut pas l’oublier … » ; déclare un chien de garde qui entend bien jouer de la matraque.
Autant qu’il est difficile d’oublier que le choix se résume entre une personne qui représente d’un côté les intérêts de la banque goldman et sachs, et de l’autre les intérêt de la banque lazard (quand ce n’est pas un autre lobbying).

Ce n’est pas de notre faute … Argument des prostitués de cette oligarchie financière, qui défend leur image de maque dans l’idée que ce qui est est pourri dans ce royaume … ce sont en fait les gens. Concrètement ces chiens de garde prouvent, qu’ils tiennent à ce système (du fait d’en monter la garde) qui dépouille les gens. C’est à dire qu’en jouant du bâton, ils défendent l’idée que le monde dont ils font partie est formidable du fait d’avoir une uniforme et/ou un bifton en fin de mois. Pour garder leur «confort » (somme toute relative) ou leur « job » qui commence en fait à s’user (car ils oublient qu’ils ne sont pas essentiel mais jetable). Dans l’idée de mettre de l’ordre, ils révèlent surtout leur bêtise mais avant tout leur égoïsme (tant en croyant réellement être pour l’intérêt général).
Ceux qui se croient « sages » ou «brillants » seront bientôt face à leur propre lâcheté ou faillite (c’est à dire misère tant matériel que spirituel).

Le monde qui profitait aux gens sans scrupules, avait tout de même « réussi » à mettre à l’arrêt la vie ou le bon sens (c’est à dire à faire douter réellement, les gens qui avaient raison au fond et qui n’étaient pas arrogants ni même malveillants ; malgré la campagne de dénigrement qu’on fait preuve tant les politiques que la presse achetée par cette classe des 1%).

Et c’est ce que fait une personne qui se ment dans le temps. Elle inverse les rôles dans l’idée qu’elle a raison, que c’est bien ou juste ce qu’elle fait. Et cela sans même voir le mal du fait de continuer à se mentir (à encourager le mal et ainsi à voir un intérêt dans le mal ; à se convertir sans même le voir). Pour avoir raison sans raison ou un pouvoir et se prendre pour Dieu (un « héros » et/ou une « victime ») ; sans l’être au fond. Tout ce que ces personnes cherchent au fond c’est à dire à préserver leur vie, c’est à dire leur confort et pourquoi pas devenir centrale, culte avec le temps … ou proche de ce qui a pris le pouvoir ou qui semble l’avoir, être centrale vue de l’extérieur (et ainsi pouvoir continuer à profiter de la vie, à pouvoir sortir de l’ordinaire c’est à dire de la misère que génère ce système de franc-maçon dans l’idée de pouvoir se préserver d’une fin). Mentir ou se mentir, fait que dans le temps la personne perdra effectivement la tête (au sens propre et/ou au sens figuré). Après c’est l’histoire ou l’influence des esprits sur ce qu’ils se suggèrent être le monde qui le manifestera.

Donner la parole à ce qui est bête et con. Des gens qui font croire qu’ils sont « juste » tout en vivant ou en profitant du désordre ; mais sans avoir à le reconnaître (c’est à dire à perdre leur “chance” ; et c’est pour cela qu’ils se battent). Comment inverser les rôles … c’est l’exemple parfait. Arriver à se faire passer pour un « sauveur » ou une « victimes » sans en avoir l’air. Et c’est une psychologie de sioniste ou de judéo-maçonnique ; c’est à dire que ce sont des paroles et des actes de personnes qui se croient réellement au fond d’eux, être des « héros » ou des « victimes » (des “élus” de dieu ou des représentants de l’ordre ; ils le vivent réellement comme cela dans leur tête ou devrai-je le font vivre aux autres pour continuer à en être persuadé. Ils sauvent ainsi la face sans voir dans quoi ils mettent les pieds).

Comment refiler la patate chaude … les gentils politiciens qui font leur travail, pas de mal seulement leur travail… et maintenant est venu le temps celui des gentils policiers qui font la même chose, pas de mal seulement leur travail … pas de mal …
Plus personne est responsable de rien, pendant que les gens sont concrètement sans RIEN. Et surtout face à des gens qui sont « gentil » malgré le mal fait ou de ne pas être responsable … Alors qui l’est ?
Et bien en fait, ceux qui ont vécu sur le dos des gens qui ont connu la misère pour RIEN, seulement pour renforcer des personnes dans l’idée d’en avoir le droit. Une réalité bien tangible qui a été générée par des banquiers et des industriels sans scrupules. Une caste qui a profité de tout le monde et cela en toute impunité. Et tant que les « gentils » ne cesseront de faire le « bien », c’est à dire de faire leur travail sans réfléchir au-delà et en deçà de leur feuille de route (et ainsi sans s’en prendre aux gens pour que les choses rentrent dans l’ordre, et pas seulement dans leur tête) alors les choses ne s’arrangeront pas … et profiteront toujours au Capital (et certainement pas aux « gentils » qui tiennent à maintenir l’ordre ou à rendre service dans l’idée que les choses s’arrangeront).

Norman Finkelstein : “Je n’aime pas les larmes de crocodile”

Le docteur Finkelstein s’exprime sur l’exploitation cynique et honteuse de l’holocauste, par l’extrême droite israëlienne.
La gauche israélienne est quant à elle, hostile à néthanyahou. C’est à dire honnêtement étrangère aux idéaux véhiculés par cet homme. Israël étant une passerelle ou en proie à des industriels et à des banquiers peu scrupuleux (tout comme les pays membre de l’Otan ou appartenant à cette culture sioniste-maçonnique).